Category: Xbox360

Premiers pas sur Killer is Dead (Xbox 360)

Les productions de Suda51 ne donnent pas dans le réalisme et divisent nombre de joueurs. Si jusqu’à présent j’étais passé à côté de ses jeux, je me suis laissé tenté par le dernier, au titre énigmatique de Killer is Dead (moins de 39 euros pour l’édition simple).
Killer is Dead (Xbox 360)

Quand Mondo zappa le réalisme


Graphismes globalement sombres malgré des niveaux couleurs fluo, en cel-shading basé sur l’Unreal Engine, personnages complètement frappés, énervants voire ridicules, histoire sans queue ni tête, femmes-objets : Killer is Dead est un jeu d’action tranchant qui ne se prend pas du tout au sérieux et qui soulève des questions dont on ne comprend pas forcément le sens. Le titre de Grasshopper Manufacture n’hésite pas à s’adresser directement au joueur en pleine cinématique et s’étonne lui-même des incohérences qu’il lui met sous les yeux (passage sur la Lune par exemple).

Les personnages rencontrés dans le jeu tirent sur le cliché (chapeau à Robert l’artiste), mesurent 2,40 mètres ou plus, sont cybernétiques, monstres, fantômes ou…oiseaux (!).
Notre perso, Mondo Zappa semble du coup être des plus classes dans son rôle d’agent du Gouvernement, avec son costume cravate, son sabre, son bras gauche robot pouvant revêtir 4 armes différentes et son charisme qui lui permet de séduire les femmes (enfin, si vous les mâtez comme un gros pervers et leur faite un cadeau qui les plaira, dans les missions Gigolo proposées par Scarlett l’infirmière).
Killer is Dead (Suda51)

De l’action, de la licorne, du WTF

On passera vite sur l’histoire comportant une dizaine d’épisodes, sachant que la fin du jeu n’aidera pas à la comprendre : Mondo et ses collègues tueurs voyagent dans le monde entier au service de clients désireux d’éliminer des gens, la plupart du temps possédés par des esprits malfaisants lunaires et lunatiques (les Wires). En parallèle, la vie de notre héros est bien mystérieuse, tellement qu’on n’en saura pas plus à la fin.

Le but du jeu est de dézinguer l’ennemi dans des environnements quasiment pas destructibles malgré la puissance upgradable de notre katana. En les massacrants, on gagne des bonus à échanger contre de nouvelles aptitudes. Les dollars récoltés permettent d’acheter des cadeaux à ses futures conquêtes pour se permettre une partie de jambes en l’air ou, plus facile à faire, des nouveaux items. Et bien sûr, combos et petits QTE sont de la partie.
Il faudra maîtriser les différents contres et enchaînements pour briser la garde de ses adversaires, histoire de ne pas avoir à faire à un bête beat’em all (notez d’ailleurs que le perso ne peut pas sauter). En mode normal, j’ai trouvé le jeu assez dur je dois dire et séduire les demoiselles n’est pas non plus aisé. Sachez aussi que la barre d’énergie doit être continuellement alimentée, de même que son arme au bras gauche, et qu’acheter plus de continue est grandement recommandé.

Killer is Dead (Grasshopper Manufacture)


Côté WTF, on est plutôt bien servi : niveau à la Alice aux Pays des Merveilles, coupure TV façon « programme indisponible », boss habillé de bandelettes dorées façon string qui se coupe les ongles des doigts de pied, train qui parle, héros fan des oeufs au plat ou qui se balade sur la lune juste en costume 3 pièces avec un casque d’astronaute sur la tête… Les exemples sont nombreux et cette folie assumée en devient plaisante finalement.

Au final ?


Killer is Dead est un jeu particulier qui sort des sentiers battus, peut-être un peu trop quand il propose subitement des cinématiques en 2D ou quand en plein combat on passe du point de vue de l’ennemi ! Suda 51 a de bonnes idées pour déconcerter le joueur, et n’ayant pas joué à ses autres jeux, je trouve ça génial.
Le style graphique ne plaira pas à tout le monde par contre mais il confère un aspect artistique à l’ensemble. Le jeu lorgne du côté technique lors des combats, que vous oublierez cependant en mode facile.
On sera tout de même agacé par certains passages du jeu : les « Killer is Dead » lancés à tout bout de champs par le héros, l’assistante Mika et sa voix criarde, l’épisode 5 qui se résume à faire avancer son personnage. Mais surtout, l’impression de rester sur sa faim à la fin du jeu justement. Et ce n’est pas qu’une impression !
Killer is Dead
Si Killer is Dead se termine rapidement – moins de 8 heures…en mode facile, je l’avoue – des missions secondaires se débloquent au fur et à mesure de notre progression, liées aux missions principales généralement. Aussi, des costumes de Mondo peuvent être débloqués, ainsi qu’un mode Super Difficile.
Enfin, les voix originales (et anglaises) sont présentes.
Killer is Dead est un jeu à essayer si vous voulez un beat’em all dans un univers « différent ». par contre, il ne faudra pas chercher à comprendre…

Suda51

Gagne un accès à la beta World of Tanks: Xbox 360 Edition

Wargaming nous indiquait il y a 2 jours que les serveurs de la version bêta de World of Tanks: Xbox 360 Edition sont ouverts en Europe.

La phase beta du free-to-play verra l’introduction des nouveaux tiers VII US et Allemands et des chars lourds tiers VIII.

Je vous offre un code pour un accès à la beta de World of Tanks sur Xbox 360. Il suffit d’en faire la demande à blog.jeux.video [at] free.fr avant samedi 24/08/2013 à 22h00. Notez que pour pouvoir jouer, il vous faudra absolument un compte Gold.


World of Tanks (xbox 360)

World of Tanks: Xbox 360 Edition

Des mp3 gratuits pour Metro: Last Light

La bande originale de Metro: Last Light est disponible en précommande depuis plusieurs jours chez Sumthing Else Music Works, iTunes et consorts, en version téléchargeable. Composée par Aleksey Omelchuk, elle contient plus de soixante morceaux originaux.
Le prix de vente est de 9,99 dollars.
Metro: last Light (Deep Silver)
Des morceaux bonus interprétés par Aranrut, le groupe de métal composé des membres de 4A Games, sont aussi inclus. A noter que ces musiques sont disponibles dans le jeu vidéo Metro: Last Light ; les joueurs les ont probablement découvert sans le savoir, en actionnant les lecteurs de cassette audio dissimulés dans l’univers du jeu !

Avec cette annonce, Deep Silver indique également la possibilité de télécharger gratuitement quelques titres de l’album (5 morceaux).


Metro: Last Light

Rambo: The Video Game enfin en vidéo !

Non, il n’était pas parti en vacances : le prochain jeu vidéo basé sur l’icône des années 80 John Rambo se dévoile enfin en vidéo, après plusieurs mois de teasing en photos uniquement, qui ne dévoilaient pas grand chose de ce titre de Reef Entertainment « vu » pour la première fois au Gamescom 2012.

Rambo: The Video Game est prévu pour l’hiver 2013 sur PC, PS3 et Xbox 360, sur supports physiques à ce qu’il semble. Il permettra aux joueurs d’incarner le célèbre vétéran américain. Ils pourront ainsi participer à une aventure dont les scènes d’action et les histoires reprennent fidèlement celles des films RAMBO, RAMBO 2 : LA MISSION et RAMBO 3.
Logo Rambo the video game 2012
Le jeu proposera les voix de John Rambo (Sylvester Stallone) et du colonel Samuel Trautman (Richard Crenna) directement tirées des films d’origine, ainsi que quelques-uns de leurs morceaux de musique.

Rambo

Spartacus: Legends, le free-to-play d’Ubisoft sur Xbox 360

Annoncé il y a un an et sorti fin juin 2013, Ubisoft s’est senti obligé de nous rappeler la disponibilité de son premier jeu vidéo free-to-play sur Xbox Live Arcade (et un peu plus tard sur PS3 d’après le communiqué de presse). Spartacus: Legends est basé sur la série du même nom et propose des combats de gladiateurs 1vs1.


Bien que développé par Kung-Fu Factory, point de techniques de combat chinoises dans Spartacus: Legends. Ici, on gère son propre ludus de gladiateurs, dans l’objectif de devenir la maison possédant les guerriers les plus puissants de tout Capoue.

Le joueur Xbox LIVE Gold pourra ainsi créer entièrement ses propres gladiateurs de légende, et incarner Spartacus, Crixus et d’autres personnages principaux de la série originale de Starz. Des bonus sont présents pour permettre d’augmenter réputation ou capacités, les équiper de nouvelles armures ou des armes plus puissantes.

On peut aussi acheter de nouveaux gladiateurs aux capacités uniques et les faire combattre dans l’arène afin d’améliorer la réputation de leur école. On gravit ainsi les échelons pour inscrire le nom de ses combattants dans l’histoire en combattant des amis ou les meilleurs joueurs en ligne grâce au mode multijoueur.
Screenshot 1 de Spartacus Legends (Ubisoft)

Las, la réalisation de Spartacus: Legends est en deçà des espérances. Ce jeu vidéo a beau être gratuit, il ne brille pas par ses graphismes : sur mon écran HD, l’image est étirée comme si le jeu avait été développé pour un écran 4/3 (NB : ma console n’est pas branchée en HDMI). La police de caractères utilisée et la couleur rendent les textes peu lisibles. La maniabilité est rigide mais on peut la comprendre par la volonté de retranscrire un combat de brutes épaisses en slip de cuir, donner un aspect simulation au jeu : selon votre équipement, votre guerrier se déplace en effet plus ou moins lentement et évitera les attaques de son adversaire en conséquence. Cela rend le jeu assez difficile. Mais après tout, n’est pas gladiateur qui veut !

jeux en ligne gratuits

Les jeux vidéo du Tour de France 2013

Le rendez-vous annuel des gens qui aiment les pédales est déjà entamé. Aussi, faisons un point sur les jeux vidéos consacré à cet événement cycliste international qu’est le Tour de France.
Pro cycling Manager Saison 2013 Tour de France
Montons tout de suite en selle avec Tour de France 2013 – Le Jeu Officiel sur iPhone, iPad et téléphones Android, développé par Playsoft Games. Pour 3,59 euros, ce jeu mobile plongera les aficionados du Tour dans les conditions réelles de la course, et leur fera revivre étapes par étapes « l’euphorie de la course ». On y croit moyennement à cette euphorie mais la vidéo ci-dessous donne un bon aperçu de l’ambiance sur mobiles.
L’aspect stratégie n’est pas oublié puisque cette version mobile : attaques d’équipes, gestions des ascensions et des échappées, ravitaillements, etc.
Tour de France 2013 – Le Jeu Officiel inclut enfin toutes les statistiques officielles des coureurs du Tour et des étapes de l’Edition 2013 entre la Corse et Paris.


Pour pédaler dans des conditions plus proches de la réalitée, les versions PC et consoles sont tout de même mieux foutues. Cyanide et Focus Home Interactive proposent depuis plusieurs semaines déjà Le Tour de France 2013 – 100th Edition (PS3/Xbox 360).

Le jeu fait partie des jeux vidéo Pro Cycling Manager, la simulation qui permet à la fois de gérer toute une équipe de cyclistes et de prendre le contrôle de l’un d’entre eux.
On peut ainsi devenir le manager d’une des 80 équipes du circuit professionnel et participer à plus de 180 compétitions à travers le monde, dont le Tour de France bien sûr.
Le joueur devrait pédaler dans la mouise avec toutes les possibilités offertes par le jeu côté management : recrutement, gestion des coureurs, contrats, équipement, finances, inscriptions aux compétitions, nouvelle gestion des sponsors et objectifs…
En multijoueur, Pro Cycling Manager Tour de France 2013 – 100th Edition permet d’organiser des compétitions sur mesure entre amis, ou de se mesurer aux joueurs du monde entier dans un mode en ligne persistant.

Sinon, vous pouvez toujours ressortir votre vélo et profiter du beau temps estival actuel.

Focus Home Interactive

Test de la bêta de Ascend: Hand of Kul (Xbox 360)

Depuis le 3 juillet 2013, les créateurs de Toy Soldiers proposent une bêta fermée de leur free-to-play sur Xbox 360 : Ascend – Hand of Kul. Je m’étais inscrit et j’ai eu droit à un code pour télécharger les 1,83 Go du titre de Signal Studios.
Ascend: Hand of Kul (Xbox 360) jeu gratuit en ligne
Sans trop entrer dans les détails, il s’agit d’un beat’em up à tendance mythologique dans lequel on dirige un guerrier géant à la solde de l’une des trois divinités du jeu.
On peut personnaliser son guerrier suivant une dizaine de critères (couleur de peau, cheveux, armure, couvre-chef, arme, etc.), on ramasse de l’xp et des bonus d’armes et de magies pour soumettre les humains au Dieu que l’on a choisi, voire les enrôler pour guerroyer avec nous, en les baladant sur nos épaules ou en les croquant…pour gagner en point d’expérience !
Côté attaques, on use de combos simples et des armes/magies dont on se sera équipées ; au terme de certains combos, on pourra mêm effectuer une mise à mort de l’ennemi. Mais attention : vos armes et équipements s’usent. Il faudra les réparer ou les upgrader régulièrement.


Qui dit free to play dit monnaie in game : ici, il s’agit de Souls, points de vie des ennemis que l’on aura tués ou éléments que l’on aura trouvé (en défonçant certains obstacles par exemple). A noter que l’on peut bannir ses ennemis et les envoer dans le monde des autres joueurs, pour leur faire du mal ou pour les aider.

Parfois, il faudra défendre pendant 5 minutes maximum le territoire que l’on aura conquis. Sachez aussi que tous les 5 niveaux il est possible de « faire l’ascension » (ascend), l’occasion de se créer un autre guerrier et de servir un autre dieu, celui qu’on a créé précédemment continuant de se battre semble t-il sur la carte.
Enfin, on notera que la bêta de Ascend: Hand of Kul permet de débloquer d’ores et déjà 30 Succès.

Après avoir essayé quelques heures, Ascend: Hand of Kul est une excellente surprise dans le catalogue (restreint) des jeux en ligne gratuits de la Xbox 360. Si vous ne l’aviez pas encore fait, rendez-vous sur cette page pour être tenu au courant de la prochaine phase de bêta d ece jeu très…kool.

Microsoft Game Studios

Premiers pas sur Fireburst (Xbox LIVE)

Sorti depuis quelques jours déjà, Fireburst a pour ambition d’enflammer votre console avec un jeu de course mâtiné de stratégie, basé sur la combustion de votre bolide. Pari réussi ?

Le petit jeu en téléchargement démarre fort, avec une bande son (hard) rock qui veut tout de suite nous plonger dans l’ambiance. Le reste fait plus sobre, avec un menu classique dans lequel se détache le mode solo et le mode multijoueurs. Ce dernier brille d’ailleurs par une absence de taille : une dizaine de jours après la sortie du jeu, on ne trouve tout simplement personne pour jouer avec soi ! Sans jouer sur les mots, ce mode est exempte de Succès (seulement 3 à débloquer). Pourtant, on peut jouer jusqu’à quatre en mode local (via un écran splitté), et même jusqu’à huit en ligne et on peut les vanner en appuyant sur la touche adéquate !

Fireburst part en fumée

Le jeu a beau utiliser l’Unreal Engine 3, les graphismes ne vous sauteront pas aux yeux. La faute à une réalisation qui semble dater déjà ; a priori, le jeu était prévu pour 2010 et semble avoir eu droit à une sortie en boîte à l’étranger par Tradewest.
Les zones d’ombre dans les pistes variées de Fireburst sont…trop sombres et sont généralement situées dans un virage pour corser les choses. C’est probablement un réglage à effectuer sur ma télé, on va dire. En vue extérieure, la caméra n’est pas placée directement derrière le véhicule mais se trouve plutôt en biais. Là aussi, les développeurs ont vraisemblablement voulu corser l’affaire. La vue intérieure rétablie pourtant les choses, et celle-ci est différente selon le véhicule possédé.

Le choix des véhicules n’est possible d’ailleurs qu’en multijoueurs ; on ne peut pas dans les autres modes choisir soi-même parmi les buggys, vans, voitures, 4×4 et autres engins. Chacun d’entre eux possède sa propre attaque « Fire » : Fireball déclenche un cercle destructeur autour du bolide, Fireblast lance des colones de feu sur les côtés, Firewheels une trace de feu sous vos pneus et Firewall…non, il ne protège pas votre PC mais déclenche bien une attaque destructrice !
Mais attention, en abuser vous coûtera cher. Et c’est là-dessus que se base tout le gameplay de Fireburst. Le joueur dispose d’un système de boost d’une durée maximale de 3 secondes. Au-delà, le véhicule explose, d’où le titre du jeu.

Fireburst se met en piste

Les différents circuits du jeu, une bonne vingtaine, proposent des zones pour abaisser cette température : flaques d’eau, lacs, murs d’eau, barils bleus (mais pas les rouges qui augmentent votre température), canalisations … de quoi vous permettre de pousser votre vitesse au maximum sans (trop) exploser. Attention tout de même : en surchauffe, le moindre choc avec la piste ou les concurrents vous fera exploser. Aussi, ces derniers n’hésiteront pas non plus à utiliser leurs attaques « Fire ».
Du coup, les courses de Fireburst risquent de vous mettre le stress, sachant que le jeu n’est pas trop simple au début. Il y a bien un didacticiel en 7 étapes, qui se déroule de façon sommaire. On sort aussi facilement de la piste, ce qui engendre la destruction immédiate de votre bolide.
Les parcours proposent plusieurs enchevêtrements et aucune mini-carte ne s’affiche.

Fireburst, c’est l’éclate ?

Le mode le plus intéressant est le mode Ligue Fireburst avec ses défis à débloquer, les autres possibilités en solo étant de faire des courses simples aléatoirement, des courses personnalisées ou encore d’entrer dans le mode Destruction.
Dans la Ligue Fireburst, on débloque des véhicules et des Succès et les missions sont données par vos concurrents : finir dans les temps (sauf qu’on voit pas clairement ce temps à l’écran), faire le saut le plus long possible, etc. Les challenges sont plutôt corsés au départ mais finalement ce Fireburst n’arrive pas à se démarquer du lot malgré ses quelques bonnes idées.

Fireburst est disponible sur le Xbox LIVE pour 800 MS Points. Existe aussi sur PC et PS3.

Bigben Interactive

Ride to Hell: Retribution dévoile sa BO rock’n roll

Le jeu de bikers de Deep Silver présente sa bande son – rock’n roll, comment il pouvait en être autrement – dont le thème principal « Pressure and Time », composé et interprété par Rival Sons, groupe de rock anglais vainqueur des Classic Rock Awards de Londres 2012 avec un Breakthrough Artist Award.
Ride to Hell: Retribution offrira une bonne dose de rock’n’roll, avec une bande originale de 27 titres, composés et interprétés par l’équipe de Pitstop Productions sur de véritables instruments, afin de mettre en valeur l’attitude rock du jeu, nous apprend le communiqué de presse.
bande son rock'n roll de Ride to Hell: Retribution
La bande originale de Ride to Hell: Retribution peut être précommandée chez Sumthing Else Music Works au prix de 9,99 dollars. On peut y écouter des extraits également.

Le jeu vidéo quant à lui sort le le 28 Juin 2013 en Europe sur PC et consoles.

Ride To Hell: Retribution

Fireburst dispo sur Xbox LIVE

Littéralement jeu de course enflammé, Fireburst a débarqué il y a quelques jours sur le Xbox LIVE en attendant de mettre le feu sur le PlayStation Network.
Fireburst sur Xbox 360
Développé par le studio de développement indépendant exDream, en collaboration avec indiePub (Storm, Capsized, Vessel) propose un jeu de course jouable en ligne également jusqu’à 8 dans lequel plus votre véhicule est enflammé, plus vous pourrez prendre l’avantage sur vos adversaires.

Fireburst propose :
- Des graphismes HD grâce à l’utilisation de l’Unreal Engine 3 pour un rendu exceptionnel.
- 3 modes de jeu : Racing League, Racing Action, et Destruction, avec des personnages et véhicules à débloquer
- Un mode de jeu multi joueur à 4, en écran partagé et jusque 8 en ligne, avec la possibilité de mixer les deux.
- 16 pilotes, 16 véhicules, 4 catégories, 12 circuits et 4 types de FireBoost.
Fireburst (Xbox Live Arcade)
Fireburst est disponible sur Xbox LIVE pour 800 MS Points et le sera prochainement sur le PlayStation Network.

Bigben Interactive