Archive for: novembre 2011

Le Chat Potté : Incursion dans le Passé d’un félin

Sorti le 25 Novembre et développé et produit par les studios de THQ, Le Chat Potté, (Puss in Boots) inspiré du film d’animation à paraître ce mercredi dans les salles, est un jeu d’action/plateformes destiné aux enfants. Le célèbre et adorable chat de la série Shrek sort les griffes et l’épée de retour dans sa ville natale. Le jeu, à l’instar du film, nous replonge dans le passé du matou qui courait après les haricots magiques dans le but de trouver l’oie aux œufs. Il est accompagné dans sa quête par la mystérieuse Kitty (chatte noire enivrante) et Humpty Dumpty. Le Le Chat Potté est pensé pour le PS Move puisque le héros se déplace tout seul et qu’il suffit d’agiter le Move pour effectuer toutes sortes d’actions, cependant le titre fonctionne également correctement à la manette.

Aux allures de film interactif, bénéficiant d’une réalisation plutôt soignée, le chat Potté offre de nombreuses séquences de combats ou il faut davantage bourriner que rechercher le beau mouvement tactique pour vaincre la garde de l’ennemi. Optez pour des déplacements latéraux afin de faire face à certains éléments de l’environnement pour y projeter un opposant (cactus, puit, tonneau…). Pour votre défense, diriger tout bonnement votre lame en direction de l’attaque. En marge des phases d’action, des grimpettes sur les murs, d’une séance d’équilibre sur un fil etc., Potté passera en mode infiltration en avançant pas à pas façon 1,2,3 soleil. Par ailleurs, vous aurez l’occasion d’effectuer quelques actions plutôt rigolotes comme bercer des bébés cochons afin qu’ils ne donnent pas l’alerte et vous pourrez vous la jouer un peu façon Dancing Party à certains moments.

L’ensemble du jeu fonctionne donc plutôt bien mais c’est sans compter sur une indéniable répétition pour un soft peu creusé. L’assistanat et le manque d’action à certains moments plombent quelque peu l’aventure. Les décors manquent de détails et de renouvellement tout comme les actions disponibles.       
On a vite fait le tour des options proposées une fois qu’on a brandi sa lame, griffé, filé un coup de patte ou envoyé valdinguer sa guitare sur les assaillants qui ont à peu près toujours la même tête.                           
La durée de vie de ce jeu à couloir est très courte (environ 3 heures) ce qui est dommage vu le caractère tout à fait agréable que revêt le scénario. Les défis trop peu nombreux ne rehaussent guère la longévité du jeu qui se destine aux petits qui n’auront pour une fois aucun mal à s’en sortir, pouvant rejouer les niveaux de leur choix. On a aimé la bande son très latino et western et les doublages en français de grande qualité, le tout appuyé par certaines cinématiques au rendu original. Un jeu donc à réserver aux enfants fan du fameux félin.

Article rédigé et mis en ligne par GameLord pour le BlogJeuxVideoFree.

Juliette & Gaëtan se sont essayés à DanceStar Party (Playstation 3)

Un couple de blogueurs cette fois, qui s’y colle avec conviction sur DanceStar Party (Playstation 3).

Franchement : il ne vous donne pas envie ce DanceStar Party ?

DanceStar Party

Phinéas et Ferb : un voyage plutôt réussi sur PS3 !

Disney Interactive nous propose une nouvelle adaptation de cartoon avec Phinéas et Ferb : Voyage dans la Deuxième Dimension. Un jeu de plate-formes/action à la troisième personne sortie le  16 Novembre dernier sur Playstation 3. Transportés dans une dimension parallèle à leur monde, Phinéas et ses amis, héros du petit écran,  vont essayer de revenir chez eux à Danville après avoir détruit le repaire du docteur Doofenschmirtz et ses robots malfaisants. Inventeurs en herbes, les deux compères aiment à construire sans cesse de nouveaux engins jusqu’à parvenir à réaliser une machine qui va accidentellement les transporter dans une nouvelle dimension accompagné de leur grande soeur Candice et du petit Perry l’animal de compagnie des comparses. Pour ceux et celles qui connaissent la série, l’agent P (l’ornithorynque) sera de la partie pour tenter de déjouer les plans maléfiques de Doofenschmirtz (un méchant light style Gargamel).

Acheter le DVD/Blu Ray Phinéas et Ferb : Voyage dans la Deuxième Dimension – Le Film

Phinéas et Ferb : Voyage dans la Deuxième Dimension vous propose d’incarner tout d’abord les deux demi-frères puis de nouveaux personnages comme l’agent T (tortue), au fil de votre progression.  Les héros vont croiser leur alter égo, agents secrets de la OWCA avec qui ils feront équipe à travers des niveaux haut en couleur, variés et farfelus non dépourvu d’une certaine identité. Ainsi ce n’est pas moins de 10 héros que l’on pourra contrôler en tout pour mener l’aventure 2 par 2. Ils devront même collaborer avec Dr Doofenshmirtz lui aussi aspiré dans le vortex afin d’en découdre avec son propre alter égo, le Doofenschmirtz version very bad.

Vous voila parti pour un bon divertissement adressé aux plus jeunes mais qui s’avèrent plaisant pour les jeunes adultes que nous sommes. Le titre propose pas mal de diversité dans une aventure ou vous rencontrerez bon nombre d’obstacles et de plateformes à franchir. Vous aurez même à utiliser des jet-pack pour parcourir les 6 environnements proposés qui nous feront traverser notamment un égout infesté de gélatine gluante, un monde de ballons, une gare de train pour terminer dans le repaire de l’infâme Doofenschmirtz sans oublier un beau monde en noir et blanc bien inspiré des vieux cartoons.        Il faudra également affronter des nains de jardins belliqueux etc. Pour neutraliser les ennemis, les deux inventeurs disposent de 6 armes funky pouvant être améliorées à l’aide de puces électroniques. Petits génies, ils les ont eut eux même conçu  et l’on retrouvera des gadgets plutôt fun comme le lanceur de balles de baseball ou d’orangeade, un canon anti gravité. Tels des petits spiderman, ils peuvent à l’aide de gants spéciaux s’agripper aux parois des murs et les escalader. Pour venir à bouts des méchants et avancer dans le jeu, il vous faudra rassembler des éléments d’un plan qui sera complété automatiquement par les deux héros. Un jeu qui au final est plutôt fun avec une difficulté progressive et toute relative. On meut assez peu dans le jeu, la prise de main est immédiate et les mécaniques de jeu sont bien pensées et diversifiées. On appréciera la possibilité de jouer en mode co-op à deux  et ceci à tout moment sans avoir besoin de relancer une partie. Un mode à privilégier quand on sait que le fait de jouer en solo implique le contrôle des deux personnages actifs en switchant de l’un à l’autre ce qui entraine quelques petits désagréments (chute, régression) sans compter que la caméra nous joue des tours. Ceci n’est que peu dommageable à la jouabilité du titre.

La durée de vie du jeu vidéo Phinéas et Ferb : Voyage dans la Deuxième Dimension est estimée à 5/6 heures sachant que les niveaux sont plutôt courts et qu’un monde se complète aisément en une bonne heure. La rejouabilité est de mise avec la possibilité de rejouer l’un des 25 niveaux une fois terminées en conservant les persos débloqués et les armes améliorées. On peut par ailleurs collecter des items renfermés dans des capsules et des jetons dorés afin d’accéder à des mini-jeux. Les pièces une fois introduites dans une machine à pince permettront de jouer avec une boule qui atteind une cible à 3 couleurs pour lesquelles on gagne une quantité de tickets qui permettent d’acheter des habits, des améliorations, des statuettes de collection et enfin de débloquer des héros. Vous pourrez ainsi par exemple modifier la sonorité de votre arme ou encore personnaliser la couleur du contrôleur de mouvements. Sympa même si accessoire. Si le jeu est compatible avec le ps move, la manette dual shock offre une grande précision de déplacement.
A noter que 4 épisodes bonus sont offertes en exclu sur la version PS3.
Coté graphique, comme on pouvait s’y attendre, et ce malgré un contenu HD, le résultat est correcte sans plus mais on soulignera un design soigné pour une adaptation de qualité qui n’est pas monnaie courante chez Disney. Ce qui est cool c’est que je ne connaissais pas du tout cette série qui s’avère bien fun dans un univers très coloré de deux geeks bricolos en herbe. En somme un titre à la réalisation soignée, fun, accessible qui fera le bonheur des petits et de leurs parents.

Article rédigé par GameLord pour le BlogJeuxVideoFree, sans relecture.

Kenza s’est essayée à DanceStar Party (Playstation 3)

Après Coline hier, Kenza s’est elle aussi trémousser sur DanceStar Party sur PS3. Le jeu est compatible PlayStation Move et se joue de préférence à plusieurs.

A suivre : Mr Poulpe danse sur DanceStar Party

DanceStar Party

Coline s’est essayée à DanceStar Party (Playstation 3)

Etre blogueur, c’est souvent donner de sa personne. Parfois, c’est compliqué, parfois c’est simple. Coline fait partie de ce petit groupe de gamer qui a voulu montrer sa maîtrise du jeu de rythme DanceStar Party sur PS3.

A suivre : Kenza danse sur DanceStar Party

Frogger fête ses 30 ans sur Nintendo 3DS et iOS

Frogger 3D est désormais disponible sur Nintendo 3DS pour célébrer les 30 ans de la grenouille la plus célèbre des jeux vidéo.
Konami a aussi pensé aux utilisateurs d’iPhone/iPod Touch/iPad puisqu’une version Frogger Free est également sortie.

Frogger 3D reprend les bases du titre d’arcade original sortie en 1981 dans lequel le héros amphibien traverse les routes et les rivières pour rejoindre son nénuphar.
Cet exercice de retrogaming offre de nouveaux graphismes, un level design sous forme de roman, et des nouveaux amis pour aider Frogger à traverser sains et sauf les six nouveaux mondes à explorer, répartis dans 60 nouveaux parcours inédits.
Dans Frogger 3D, la grenouille se rend dans les rues et sur les trottoirs de sa ville natale ainsi que de nouveaux endroits exotiques incluant New York, l’Extrême Orient et même d’autres dimensions (!).

Mother Frogger!

Frogger Free propose trois nouveaux modes de jeu : “Turbo”, “Nuit” et “Inferno”, dans lesquelles les joueurs verront revenir les voitures, les journaux, les tortues, les alligators qui ont fait du jeu d’arcade un classique. Les joueurs pourront jouer à ce classique jeu d’arcade en utilisant des contrôles divers y compris le glissement, le toucher et l’inclinaison et de accomplir 10 succès pour devenir le joueur ultime de Frogger.

Frogger

[pub] Need For Speed – The Run

En attendant un prochain test de Need For Speed – The Run sur Xbox 360, voici un peu de publicité. Curseur au-dessus de la bannière pour un affichage plus grand :

Need For Speed The Run

Battlefield 3 : L’appel du devoir sur le champ de bataille !

Au salon du jeux vidéo Paris Games Week 2011 qui s’est déroulé du 20 au 25 octobre dernier, deux mastodontes du FPS s’affrontaient : Battlefield 3 d’ Electronic Arts développé par le suédois de DICE et call of Duty Modern Warfare 3 d’ Activision. Nous revenons aujourd’hui sur le digne successeur de Bad Compagny 2 sortie le 28 octobre sur Playstation 3.

La première chose qui frappe dans ce titre est sa campagne solo inédite incluant un scénario perfectible mais tout à fait honnête appuyé par un système narratif plutôt convaincant et toutes sortes de rebondissements appréciables. Certes, on reste quelque peu en dessous de ce que propose call of duty en la matière, mais le tout tient franchement la route. On aurait aimé plus de brio et une véritable identité propre plutôt qu’une variante de CoD mais le plaisir de jeu est quoi qu’il en soit au rendez-vous. La recette des deux FPS est en effet plus ou moins identique : level design très scripté, séquences de snipes, descentes en rappel, passage en infrarouge….On aura également le plaisir de piloter  divers véhicules et même un avion de chasse dans Battlefield. L’expérience de jeu est donc intense et palpitante même si le rythme de la progression est parfois affaibli par les séquences quicktime events récurrentes don on pourrait se passer.  La difficulté est au rendez-vous, les ennemis semblant très bien entrainées puisqu’ils vous visent avec force précision vous et pas les autres. Une IA donc plutôt critiquable surtout que vos alliés sont loin d’être toujours d’un grand renfort. Aussi, vous ne pouvez vous écarter du chemin à bien des moments pour vous mettre à l’abri. Quand aux ennemis qui meurent, regardez les bien lorsqu’ils tombent car en une fraction de secondes leurs corps disparaissent comme par enchantement. Pas terrible…

On soulignera la beauté graphique du jeu illustré par un spectacle visuel digne de de nom façon Hollywood et très réaliste qui vous en met plein les mirettes grâce à l’utilisation d’un moteur carrément explosif. Les cinématiques vous scotchent,  les destructions sont impressionnantes, les textures bien détaillées. Les animations bien travaillées sont particulièrement convaincantes, les paysages s’étendent à perte de vue et cerise sur le gâteau les effets de lumières sont réellement somptueux. Il est clair que tout ceci est plus flagrant sur PC avec un bien meilleur framerate mais le résultat sur console est tout à fait honorable. A n’en pas douter Battlefield 3 est l’un si ce n’est LE plus beau jeu actuellement. En tant que petit français, on appréciera d’ailleurs particulièrement les niveaux parisiens très crédibles et ce malgré une reconstitution à l’a peu prêt.


La campagne solo reste cependant très courte, à peine plus de 6 heures pour en faire le tour
.
Il est donc clair que l’intérêt  principal du jeu réside dans son mode multijoueur. Les cartes dédiées au jeu en ligne n’ont pas à rougir de celles du mode solo, toutes aussi belles. Le multi est toujours aussi complet, profond, et maitrisé et offre une profusion de détails. Vous pourrez incarner jusqu’à 4 classes de personnage dont l’armement et les possibilités d’équipement demeurent très vastes. Ces classes permettent d’accéder à une approche de jeu différente amenant à adopter un sens tactique distinct : choisissez entre un soldat de soutien qui file des munitions à ses amis tout en canardant les ennemis au fusil mitrailleur, un éclaireur qui snipe à distance les cibles à éliminer, le soldat d’assaut et sa puissance de feu qui joue le rôle de soutien via l’utilisation de medikits et de défibrillateurs ou encore rentrer dans la peau de l’ingénieur qui répare les véhicules et détruit ceux des ennemis au lance roquette. En parlant de véhicules, la conduite est donc également de la partie dans le multi (hélicos, jets, chars d’assaut) et renforce l’aspect tactique à adopter en ligne. En outre, vous pourrez donner des ordres à vos coéquipiers pour gagner des points d XP. Le gros plus du mode multijoueur est la grande taille des cartes bien détaillées qui peuvent accueillir jusqu’à 64 joueurs en simultanée sur PC (24 sur la PS3). A tout cela il faudra souligner l’ambiance sonore de haute volée : que ce soit les balles qui sifflent, les explosions qui résonnent, les mitrailleuses qui claquent etc. tout ceci constitue un vraie bonheur pour vos oreilles ! Dans les prochains épisodes, Call of Duty n’aura plus qu’à bien se tenir !

En conclusion, Battlefield 3 est un jeu évènement de cette fin d’année dans le monde hautement concurrentiel du FPS de guerre. Il lance un nouveau challenge graphique à tous ses concurrents présents et à venir et une immersion totale en multijoueur. Une seule chose à dire : armez votre fusil d’assaut, préparez le thermos de café et investissez vite le champ de bataille en ligne ! La guerre est déclarée !

Suite à un mouvement de grève à durée indéterminée, cet article n’a pas subi de révision et vous est livré tel quel.

Battlefield 3

Catherine ou Katherine ? Deep Silver nous laisse le choix !

Déjà disponible depuis de nombreux mois au Japon (février 2011) puis aux USA (juillet 2011) via son éditeur Atlus, Deep Silver fait poiroter les joueurs européens puisqu’il faudra attendre février 2012 pour jouer à CATHERINE dans sa version localisée en français.

En attendant, on apprend que le jeu offrira une jaquette réversible, selon que vous flashez sur la sexy Katherine ou votre copine plus rangée Catherine.

Pour le reste, voici le speech du jeu :

Vincent aime sa petite amie  Katherine,  jolie jeune femme à qui tout réussit.. Le problème est qu’elle commence à parler d’engagement à long terme, chose que Vincent a passé sa vie à éviter. Étant donné que les complications romantiques sont la dernière chose dont il veuille s’encombrer, Vincent sort avec ses amis en soirée pour aller boire un coup. Il ne sait alors pas qu’il va se faire séduire par une belle, séduisante et irrésistible femme du nom de Catherine.
Soudainement, il se retrouve avec la gueule de bois dans un lit à côté de la plus belle femme qu’il ait vue de sa vie, incertain de ce qu’il s’est passé la veille. Il se demande s’il s’est vraiment passé quelque chose entre eux. Doit-il le dire à Katherine ? Va-t-il revoir Catherine un jour ? Vincent est sur le point de découvrir que trébucher sur le chemin de l’amour peut avoir des répercussions horribles, l’entraînant dans une chute fatale…

Un jeu qui fait Hélène et les Garçons gore-nippon-cochon aux premiers abords mais qui pourrait aller au-delà de cette image un poil rétrograde.
Aura t-on droit à une édition collector de la même trempe que la version « Love is Over » Deluxe Edition américaine qui contient caleçon, t-shirt et autres goodies ?

Plus d’info sur le site web officiel de CATHERINE.

Saints Row the Third – Gangsta’s Paradise

Ils nous ont appâté avec des trailers explosifs et délirants, parodiques mêmes,THQ et les studios Volition (cf : Red Faction Armageddon…) nous ont enfin délivré le 15 novembre dernier un sulfureux 3 ème épisode de la série Saints Row ! Saints Row the Third, suite du célèbre jeu proposant action sans répit sur fond de guerre des gangs déjantée et spectaculaire.

Le jeu propose un contenu toujours plus fun et personnalisable à souhait. Il ne vous reste plus qu’a rentrer sans la peau d’un mac et de vous lancer dans une aventure bien barré et vous tailler une réputation de killer. Monde ouvert, castagnes gratuites d’innocents dans la rue, règlements de comptes, fusillades en voiture, tout ça sent le GTA ? Que nenni ! S’il empreinte au titre phare de Rockstar Games, Saints row est plus orienté « touche à tout » sans se prendre au sérieux, sombrant volontairement dans la caricature gangsta. Pour en revenir au scénar qui part un peu dans tous les sens sans vrai fil conducteur, vous voila leader des Saints, un gang évoluant à l’échelle internationale. Vous êtes entourés d’escorts ou de biatchs (appréciation personnelle) et flamber à tout va mais la concurrence montre le bout de son nez, ce qui est illustré lors des deux premières missions particulièrement accrocheuses et survoltées. Vous allez devoir faire face à un opposant de taille : Le Syndicat. Ses ramifications de plusieurs gangs vont vous enlever, vider vos comptes et s’emparer de tout ce que vous possédez.

Retour à la case départ donc dans la ville de Steelport. Ca démarre sur les chapeaux de roues avec une braquage de banque qui tourne mal et qui vous fait terminer en équilibre sur le coffre central emporté par un hélico, un peu plus tard, vous traversez un avion en plein vol etc. Spectaculaire ! Voila qui met l’eau à la bouche. Vous voila reparti à la conquête de l’argent et du pouvoir dans des missions de protections d’alliés, d’attaque de membres de gangs adverses et diverses autres activités. Le rythme très soutenu du départ souffrira cependant d’une perte de vitesse, les développeurs ayant vraiment mis le paquet sur l’intro. C’est un exercice hautement exigeant d’en mettre plein la vue au fil des heures de jeu. On soulignera la créativité et l’originalité de situations rocambolesques assez fréquentes.


Vous aurez de quoi vous occuper en marge des missions en customisant votre apparence physique à loisir comme nulle part ailleurs, en boostant vos armes et véhicules. Vous allez vous chouchouter ! Qui plus est, au fur et à mesure que votre niveau de Respect augmentera, des bonus supplémentaires seront débloqués et vous pourrez les acheter afin de recruter de nouveaux membres en renfort, utiliser de nouvelles armes et améliorer vos capacités physiques. De tout ceci nait la sensation d’évoluer clairement au sein de la société et du gang des saints notamment par le biais d’achats de locaux et  d’établissements qui permettent de reprendre petit à petit le contrôle de la ville et  imposer sa loi en ayant un retour sur investissement. Si vous avez encore besoin d’argent, n’hésitez pas à accepter un contrat sur la tête d’un bandit, d’aller voler des voitures pour le compte de X ou Y. Enfin vous disposerez d’activités annexes pour lesquelles il y a à boire et à manger. Lorsque vous terminez des missions avec succès, le jeu débloque des défis additionnels qui vous rémunèrent à la fois en dollars et en contrôle de zones. On appréciera en particulier celle du professeur Genki qui nous plonge dans une émission TV délirante.

Coté graphique et technique, il est certain qu’il ne faut pas s’attendre à des merveilles. Même si le soft à sa propre personnalité et son style via la pate Volition, on est confronté à des bugs  de collision récurrents et un manque de fluidité. On aurait apprécié une meilleure modélisation des véhicules, plus de détails dans les décors et environnements et des textures de bien meilleure qualité. La caméra aussi nous joue des tours. On notera un point important dans les améliorations : la conduite des véhicules bien affinée comparé aux épisodes précédents ou elle était plutôt désastreuse. Le tout est orchestré par de prestigieux artistes dont des frenchies : une bande son bien cool !

En définitive, Saints Rows the Third est un titre bien sympa à jouer avec ses gunfights, ses mises en situations folles et loufoques, sa customisation de personnage ultra complète et l’aspect immersif réussi d’un chef de gang dont les missions même si elles peuvent manque de panache parfois, sont jouables en mode coop. (tout comme le mode Horde). La durée de vie est conséquente en marge de la quête principale avec ces différents mode de jeu , tous les défis…Provocant, grossier, vulgaire, déjanté…Saint Rows the Third a son style bien à lui et procurera beaucoup de fun au gangsta/mac qui sommeille en vous !

Suite à un mouvement de grève à durée indéterminée, cet article n’a pas subi de révision et vous est livré tel quel.

saints row 2