Monster Hunter Freedom Unite – test PSP

Partagez cet article de jeux vidéo sur :

    Monster Hunter Portable 2G, le jeu qui a fait exploser les ventes de PSP jusqu’à surpasser Pokémon et Wii Fit, est arrivé chez nous la semaine dernière sous le titre de Monster Hunter Freedom Unite.
    400 missions nous attendent pour une durée de vie estimée à 500 heures ! Tout simplement le plus gros jeu Monster Hunter à l’heure actuel. Et on aime ça !

    Monster Hunter Freedom Unite
    Capcom

    Genre : action, RPG
    Date de sortie : 26/06/2009
    Système : Playstation Portable
    Distribution digitale : oui
    Démo disponible via UMD et PSN
    Prix public : 39,99 euros

    3,5 millions de copies vendues rien qu’au Japon ! On peut se demander ce qu’à ce jeu pour s’attirer autant de joueurs. Un scénario en béton ? Le scénario de Monster Hunter Freedom Unite brille par son minimalisme : le but du jeu est de taper du monstre. Pourquoi donc ? Tout simplement pour défendre le village. Pas de demoiselle à secourir, pas de monde à sauver. Si l’intérêt n’est pas dans le scénario, où est-il donc ?

    Monster Hunter Freedom Unite : à quatre, c’est mieux !

    Un des éléments qui pourraient expliquer le phénomène MHFU serait le mode multijoueur. Jusqu’à quatre personnes peuvent se réunir et partir à la chasse aux monstres en partageant une quête via le réseau WiFi (mais pas de jeu on-line par contre). Chacun pourra accomplir sa tâche pour venir à bout des bestioles les plus coriaces. Mise en place d’une stratégie, exécution de l’attaque : un travail de groupe sera nécessaire dans ce mode pour continuer les quêtes qui ne semblent plus finir vu leur nombre.

    Capcom encourage d’ailleurs l’expérience du multi : possibilité de recevoir gratuitement 4 UMD démo du jeu, ouverture du Monster Hunter Gathering Hall à Londres ce vendredi… ce n’est tout de même rien comparé à ce qui se fait au Japon : Monster Hunter est l’un des rares jeux à avoir là-bas son propre festival et des bars dédiés !

    A la chasse aux monstres, on n’est jamais seuls

    Pas d’inquiétude cependant : il existe bel et bien un mode solo. Vous ne serez pas seul pour autant puisque notre héros peut être accompagné par un personnage de la race des Felynes, des chats au comportement humain ayant chacun sa spécialité d’attaque (bombe, épée, etc.). Durant le jeu, ceux-ci poussent régulièrement des miaulements, ce qui fini par agacer quand même au bout d’un moment. Plus plaisant, on pourra leur apprendre de nouvelles compétences et les laisser s’occuper des ennemis de seconde zone.

    Le multi n’explique pas tout le succès du jeu au Pays du Soleil Levant. Le joueura aussi la possibilité de transférer les données de Monster Hunter Freedom 2 dans cette nouvelle mouture. C’est à dire qu’il ne sera pas nécessaire de se reforger un personnage alors qu’on avait passé des centaines d’heures sur le volet précédent. Egalement, on va pouvoir améliorer les temps de chargement via une installation sur Memory Stick.

    Pimp my monster hunter !

    Ce qui fait également la force de MHFU c’est la possibilité de customiser le personnage, ses armures, ses armes et on peut même créer des potions !
    Le jeu comporte pas moins de 1 500 armes et 2 000 pièces d’armure. N’oublions pas les matières premières qui vont permettre de se constituer des équipements plus puissants. Capcom ne s’arrête pas là puisque des téléchargements gratuits sont prévus pour accompagner le cycle de vie du jeu. De nouvelles quêtes ainsi que de nouveaux bonus devraient être disponibles prochainement.

    Avant de chasser, apprends à lire

    L’Encyclopedia Gigantica, qui se veut la bible du chasseur, est disponible en ligne pour permettre aux chasseurs en herbe d’être préparés convenablement avant de partir à la chasse. Partagez vos stratégies, aidez les nouveaux à s’approprier le jeu et découvrez vos futures proies grâce à cette encyclopédie qui saura vite se rendre indispensable.

    Monster Hunter Freedom Unite n’est pas un jeu de bourrins contrairement à ce que l’on pourrait croire. Il s’agit avant tout d’un jeu d’observation. Les monstres ont des caractéristiques qui leur sont propres, un mode de déplacement typique et leur schéma d’attaque. Il faudra donc analyser avant de se lançer bêtement dans l’aventure. C’est seulement ensuite que l’on partira chasser le monstre. Le tutoriel va donc être indispensable pour les nouveaux venus, surtout qu’il est bien complet (compter une heure !).

    Finalement, c’est quoi Monster Hunter Freedom Unite ?

    La trame de MHFU débute à une époque située entre la Préhistoire et le Moyen-Age, dans le monde de Gardemine. En tant que chasseur, vous vous rendez dans le village de Pokke pour en remplacer un parti à la retraite. En cours de route, on se fera attaquer par le dragon Wyverne et le personnage se trouvera salement amoché. Rapatrié à Pokke, le jeu commence réellement, avec la création de son personnage.

    A la différence d’un RPG classique, le personnage ne se bornera pas aux compétences de sa classe. On peut se spécialiser dans un type d’arme à n’importe quel moment du jeu si on le souhaite. On peut aussi créer et fusionner des objets, tendre des pièges aux monstres, etc. Chaque monstre évolue librement dans des zones. On va donc être obliger de se déplacer dans ces zones qui sont autant de tableaux. Le monstre attaqué pourra fort bien quitter le tableau pour nous échapper. Il faudra donc le suivre.

    Suivre l’état de santé du personnage se fait via deux barres : une jauge de vie classique à laquelle s’ajoute une barre de vigueur. Cette dernière descend constamment, quand on courre, quand on esquive des coups par exemple. Frissonner en haut d’un glacier fera descendre la barre de vigueur jusqu’à rendre impossible tout mouvement si on ne se réchauffe pas à temps.

    Monster Hunter Freedom Unite propose deux types de mission : collecte et chasse.
    Dans la première catégorie, il faudra explorer une région à la recherche d’un élément précis, un trésor ou une herbe rare.
    Plus intéressant, la chasse qui propose, soit de tuer le monstre, soit – plus dur – de le capturer. La partie capture va nécessiter une stratégie plus élaborée : par exemple, attirer le monstre avec un morceau de viande pour l’attirer dans un des pièges que l’on aura préalablement tendu. Les possibilités sont variées : à vous de vous équiper en conséquence avant de vous lancer.

    Conclusion

    MHFU est un pur jeu multijoueur (jusqu’à 4). En mode solo, le jeu perd un peu de son charme, surtout que le scénario est quasi inexistant. La prise en main du jeu n’est pas du tout évidente. Trop de combinaisons sont possibles pour les boutons limités de la PSP. On ne peut par exemple pas courir avec une arme à la main : il va falloir la rengainer d’abord ! Un entrainement préalable n’est donc pas superflu. Aussi, avec le stick analogique pour déplacer la caméra et le pad pour bouger, on se retrouve souvent dans des situations délicates : les différents ennemis nous tournent autour et en profitent bien sûr pour nous attaquer. La gestion de la caméra ne nous aide pas trop dans ces cas-là.

    Il faut prendre le temps de se familiariser à Monster Hunter Freedom Unite, qui prend tout son sens à plusieurs. Graphiquement, le jeu est beau. Il est aussi énormément riche. Ensuite, il faut adhérer au principe, qui ne va pas forcément plaire à tout le monde, et avoir beaucoup, BEAUCOUP de temps de libre.

    Pour ceux qui se rendent à la Japan Expo, vous pourrez apprendre, échanger vos expériences et chasser à plusieurs dans la Monster Hunter Tavern sur le stand de Capcom. Essayez aussi gratuitement le jeu avant de vous le procurer.
    Je n’en suis qu’au début de Monster Hunter Freedom Unite, aussi je retourne à la chasse, en attendant de me lancer avec d’autres joueurs !

    Monster Hunter Freedom Unite : 16/20

    Monster Hunter


    Partagez cet article de jeux vidéo sur :

      Comments are closed.