Tag: EA Games

Quelques jeux vidéo rétro à jouer pendant la #canicule

Les températures estivales atteignent actuellement des records mais le gamer n’a pas peur de faire chauffer ses consoles de jeux. Voici une petite sélection de titres retrogaming qui n’ont pas peur de la canicule.

On commence avec un action RPG sur Megadrive qui s’intitule en Europe Soleil. Edité par SEGA en 1994, ce jeu se déroule dans la ville de Soleil et on contrôle ici un jeune adolescent de 14 ans obligé de s’entraîner pour aller au combat. L’originalité du scénario est qu’ici – et au début du jeu uniquement – vous ne pourrez parler qu’aux plantes et aux animaux suite à un événement particulier. Vous irez même jusqu’à rencontrer Dieu et Sonic lui-même !
Soleil (RPG) sur Megadrive


Soleil de Tiberium est un épisode de Command & Conquer sur PC en 1999. Il s’agit d’un des derniers jeux stratégie en temps réel de Westwood Studios, propriété alors d’Electronic Arts. Les factions du Nod et du GDI s’affrontent encore, avec cette fois un cycle jour/nuit qui a peut-être influencé le titre du jeu ? En tout cas, Soleil de Tiberium est un freeware depuis 2010.
Soleil de Tiberium : Command & Conquer

Du côté des jeux de plate-forme, Super Mario Sunshine sur Gamecube se prête bien au jeu. En vacances sur l’île Delfino, le plombier moustachu équipé d’une sorte de pompe à eau devra faire attention aux insolations en plus des nombreux ennemis. Voilà de quoi se rafraîchir !
Super Mario Sunshine (Nintendo Gamecube)

Des jeux caniculaires pour consoles portables

Si vous êtes plutôt consoles portables, ce jeu produit par Hideo Kojima est pour vous. Toujours dans la mouvance RPG, Boktai: The Sun is in Your Hand, sorti en 2003 sur Game Boy Advance, est équipé d’un capteur solaire afin de modifier l’expérience vécue par le joueur. Car si vous n’alimentez pas le capteur situé sur la cartouche de jeu avec du soleil, votre arme dans le jeu ne pourra pas se recharger correctement. Mieux vaudra alors éviter les ennemis !
Boktai (Konami) sur Game Boy Advance

Il faut croire que le beau temps ne sied qu’aux RPG ? Toujours sur Game Boy Advance, la série des Golden Sun jouit d’une bonne réputation et apparaîtra même sur Nintendo DS dans un épisode « Obscure Aurore ». Lancé dès 2001 et édité directement par Nintendo, le jeu permet d’explorer villes et donjons ainsi que d’effectuer des combats contre des monstres que l’on pourra capturer pour s’en servir par la suite.

Golden Sun (GBA)

Pour terminer par un peu de fraîcheur, Suda51 proposait en 2001 sur PlayStation 2 – au Japon seulement mais il y a eu une réédition sur Nintendo DS en 2008 – Flower, Sun, and Rain.

Vous avez pensé à d’autres jeux « spécial canicule » ? N’hésitez pas à les signaler en commentaire.

megadrive

#XboxReveal et Xbox One : ce qu’il fallait retenir

Hier, Microsoft a enfin levé le voile sur la remplaçante de la Xbox 360 qu’il faudra désormais appeler Xbox One. Mais que fallait-il retenir de cet événement ?

Xbox One est un système tout en un qui ressemble à une platine de salon toute noire et qui, de fait, ne se tiendra plus à la verticale. Un système encore plus multimédia et contrôlable à la voix puisque Kinect 2 (en 1080p) est proposé de base avec la console : il est possible de passer rapidement d’une vidéo à un jeu, à Bing ou à la télévision simplement en le demandant, de façon très rapide.

Console xbox One, Kinect 2 et manette

La machine est multitâches : on peut lancer un film et Skype ou Internet Explorer ou une appli quelqconque, qui apparaîtra dans le coin droit de l’écran (Snap Mode).
300 000 serveurs pour soutenir le Xbox LIVE en 2013 et les nouvelles capacités de la Xbox One.

3 systèmes d’exploitation sont intégrés dans Xbox One : un typique Xbox, un autre assurant une sorte de compatibilité Windows 8 et un troisième pour le multi-tâches.
La manette de jeux reste dans un form factor similaire à celle de la Xbox 360 et proposerait 40 innovations.
Xbox One page d'accueil console

Xbox One et les jeux
Electronic Arts est le premier à avoir dévoilé ses titres Xbox One. Au nombre de 4 : Madden NFL 25, EA Sports UFC, NBA Live 14 et FIFA 14 sur lequel il s’est beaucoup focalisé avec le moteur 3D Ignite.
Les titres Microsoft Games Studio se sont montrés également : Quantum Break par les créateurs de Alan Wake, qui rendra plus floue encore la frontière entre jeu vidéo et série TV en s’adaptant à la façon de jouer du joueur, et Forza Motorsport 5.

On termine avec Activision qui était là avec Call of Duty: Ghosts et ses graphismes impressionnants.


On remarquera l’absence des éditeurs japonais à cet événement mondial. Une donnée très importante pour le futur de la Xbox One. Ubisoft, qui n’était pas présent, a profité de la fin de #XboxReveal pour confirmer la sortie de Assassin’s Creed IV Black Flag et Watch Dogs sur cette nouvelle console Microsoft « plus tard dans l’année ».

Pas d’information sur le prix de la machine mais une disponibilité en fin d’année 2013. Aussi, si votre abonnement Xbox Live Gold pour Xbox 360 sera aisément transférable au Xbox One, ce ne sera pas le cas de votre avatar et de certaines applications. Il semble qu’il faille activer son jeu au moins ne fois en ligne pour y jouer (mais aps de connexion permanente nécessaire) et que les jeux Xbox 360 ne sont pas compatibles.
Il est fort à parier que l’abonnement au Xbox LIVE Gold soit toujours payant.

Clairement, cette présentation nous a montré un système interactif plutôt qu’une console de jeu. L’aspect de la Xbox One le confirme, ainsi que la mise en avant de la collaboration avec Steven Spielberg pour la réalisation d’une série TV Halo : fini les jouets, place à la technologie ! L’E3 2013 permettra de découvrir d’autres jeux et de voir si soutien japonais il y a.

Vidéo sponsorisées

Medal Of Honor Warfighter courtise la télé

EA lance une vidéo de son prochain FPS Medal Of Honor Warfighter.
Inspiré par les événements actuels dans le monde entier et écrit par de véritables Tier 1 lors de leur déploiement à l’étranger, vous suivez les Warfighters dans leur guerre contre le terrorisme incarné par l’organisation PETN (à ne pas confondre avec PETA, même si ces derniers n’aiemnt pas kes jeux vidéo).

Medal of Honor

Mass Effect 3 : vidéo de lancement

Hier, j’ai complètement zappé le lancement de Mass Effect 3. Je ne sais pas non plus si l’Edition Spatiale censée avoir été projetée dans l’espace est retombée de par chez nous. Toujours est-il que je vous propose le spot pub live sponsorisé (merci EA !) du jeu de Bioware.

Commandant Shepard, il est temps de rassembler votre troupeau !

Mass Effect 3

Mass Effect 3 : une Edition Spatiale dans tous les sens du terme

Le 28 février en France, un drôle d’engin risque de vous tomber sur la tête : une édition spatiale de Mass Effect 3 ! Pour promouvoir son titre, Electronic Arts a en effet décidé de faire voyager dans l’espace (par ballon) plusieurs copies de cette édition collector du jeu de Bioware.

Depuis le 23 février, plusieurs villes à travers le globe accueillent le lancement de la Space Edition Mass Effect 3 qui a débuté à San Francisco et se terminera en Allemagne, en passant par l’Angleterre et la France le 28 février.

Vous pouvez suivre ces envois sur Internet et si vous êtes le premier à arriver sur la zone d’atterrissage, vous remporterez votre version du jeu Mass Effect 3 en avant première (mais en bon état ?). Chaque Space Edition comportera également un lot exclusif non identifié.

Mass Effect 3 sort le 8 mars 2012 sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3.

Bioware

Xbox LIVE Arcade House Party 2012 : le programme

Comme chaque année, Microsoft stimule son marché Xbox LIVE en proposant des offres tarifaires spéciales lors du Xbox LIVE Arcade House Party.
Chaque mercredi du 15 février au 7 mars 2012, un nouveau jeu téléchargeable sera mis en ligne sur sa place de marché virtuelle. Nouveauté probablement dicté par le nouveau programme de fidélisation : les participants qui achèteront les quatre jeux House Party entre le 15 février et le 13 mars recevront 800 Microsoft Points.
Quels sont ces 4 jeux du Xbox LIVE Arcade House Party 2012 ?

Warp (EA Games) – 800 MS – 15/02/12
Incarnez Zero, un extraterrestre orange aussi adorable que mortel, bien décidé à en découdre dans ce jeu d’action-infiltration-réflexion ! Capturé par l’infâme Commandant et emprisonné dans son complexe subaquatique, Zero devra organiser son évasion grâce à tout un arsenal d’atouts extraterrestres.

Alan Wake’s American Nightmare (Microsoft Studios) – 1200 MS – 22/02/12
L’un des titres les Dans cette nouvelle expérience indépendante du jeu original, Alan Wake affronte le diabolique M. Scratch, héraut des ténèbres.

Nexuis (THQ) – 800 MS – 29/02/12
Pendant des siècles, Kavussari et Forsellians se sont livré une guerre sans merci. Une trêve fragile a été conclue, mais leur profonde aversion mutuelle les pousse toujours à faire s’affronter des guerriers dans des arènes plutôt que sur le champ de bataille : ces combats à mort sont diffusés dans toute la galaxie sous forme de grand spectacle, baptisé Compétition Nexuiz. Dans ce jeu de tir à la première personne en arène, vous pouvez modifier les règles de la partie et les lois de la physique tout en dominant l’adversaire dans des environnements hostiles en perpétuelle mutation.

I am Alive (Ubisoft) – 1200 MS – 07/03/12
Un an après qu’un cataclysme d’ampleur mondiale a décimé la quasi-totalité de la civilisation humaine, un homme lutte pour sa survie. Séparé de sa femme et de sa fille, il explore à leur recherche une ville en pleine dégénérescence, où le danger omniprésent ne laisse aucun répit.

I am alive

Premiers tours de roue sur…Need For Speed The Run (Xbox 360)

Après un épisode Shift2: Unleashed très orienté racing/simulation, Need For Speed tente de revenir aux bases arcade de la série en proposant un nouvel épisode, The Run, bénéficiant d’une scénarisation filmique et même de séquences sans voiture, à pied !

Need For Speed The Run : the movie

C’est clairement du côté des films d’actions que se dirige Need For Speed – The Run : le nom du héros tout d’abord, Rourke, emprunté à un célèbre acteur hollywoodien, le doublage des voix originales et la motion capture ensuite, avec Christina Hendricks (Mad Men) et Sean Faris (Vampire Diaries) ; même Michael Bay s’y est mis ! Et aussi, les scènes cinématiques caméra à l’époque, le tout pour soutenir un scénario du jeu qui reste pourtant simple : Jack Rourke doit participer à la course de sa vie en reliant San Francisco à New-York et affronter sans règle aucune 200 concurrents sur 10 décors grandioses nord-américains. L’enjeu : empocher une partie de la coquette somme promise au vainqueur qui lui servira à payer ses dettes à la mafia.

On débute donc Need For Speed: The Run bon dernier et il faudra batailler pour monter sur la première place du podium, en dépassant les concurrents et en faisant fi de la police, de ses barrages routiers et autres hélicoptères, voire la mafia elle-même (bien décidée à conserver son butin ?) et les événements climatiques/géographiques lors de phases précises du jeu.
A notre disposition, de superbes bolides – comme en exclusivité la Pagani Huayra prévue au printemps 2012 mais déjà présente dans le jeu – dont la maîtrise se fait sans accroche, avec l’aide de boosters (jauge de nitro). On pourra aussi s’aider de raccourcis accessibles sur certaines portions de cette longue chevauchée automobile. Enfin, « longue » si on se base sur les distances réelles Ouest-Est parce que la durée de vie du jeu reste dans les standards actuels peut-on lire un peu partout…

Need For Speed: The Walk ?

On commence le jeu dans une voiture, certes, mais par une séquence de QTE en pleine cinématique ! Déroutant quand on s’attend à un jeu de course mais révélatrice des choix de narration typique des jeux actuels. EA a voulu innover en proposant des séquences pédestres : ainsi, vous pourrez descendre de votre bolide durant certaines phases de jeu (!).

La course reste bien sûr le point principal du jeu : 10 étapes contenant chacune 5 épreuves différentes. Une course qui finalement ne se compose que de défis variés, probablement pour casser la monotonie d’une course unique de bout en bout d’un pays ?
On perd du coup ce sentiment de continuité
et, avec, la liberté qu’on était en droit d’attendre de ce Need For Speed The Run : à vouloir trop scripter, on obtient un titre très dirigé. Mais je vous laisse le son de tester par vous-même pour mieux comprendre.
On va toutefois pouvoir débloquer en cours de route d’autres véhicules et des défis qui, si basiques, apportent tout de même un intérêt supplémentaire au titre.
A noter que le jeu fonctionne sous un système d’expérience qui augmentera selon votre style de conduite et votre position dans la course.

Need for Speed the Run: downloading, please wait

Le gros point noir du jeu, c’est bien les temps de chargement ! Inexplicablement longs, vous allez les maudire ! Car alors que Need For Speed: The Run se veut un jeu d’action sur route, le rythme se trouve rapidement cassé par les pages de chargement. On notera aussi des flashbacks automatiques dès que vous sortez des sentiers battus qui vous replacent au dernier checkpoint…grrrrrr !

Need for Speed the Run: il passera la seconde ?

On a aimé les beaux bolides du titre d’Electronic Arts, que l’on pourra changer en ne ratant pas les stations-services sur le trajet. Les modèles sont variés : super cars, muscle cars, etc. mais leur maniement et comportement sont très peu différents au final.
Les décors sont souvent très très sympas. Graphiquement,le moteur Frostbyte 2 s’en sort rudement bien. On ne manquera pas de déceler certaines textures faisant tâche ou autres petits bugs inévitables dans les jeux en 3D.
La bande son colle parfaitement à l’action et au grand spectacle que propose The Run.
Ces premiers tours de roue sont plutôt positifs pour le moment : le jeu demeure sympa à jouer mais il manque un petit quelque chose.
Par contre, EA a rajouté un petit « plus » qui fâchera les adeptes des jeux d’occasion : et oui, le jeu contient bien le Online Pass pour profiter des parties en ligne :(

[pub] Need For Speed – The Run

En attendant un prochain test de Need For Speed – The Run sur Xbox 360, voici un peu de publicité. Curseur au-dessus de la bannière pour un affichage plus grand :

Need For Speed The Run

Battlefield 3 : L’appel du devoir sur le champ de bataille !

Au salon du jeux vidéo Paris Games Week 2011 qui s’est déroulé du 20 au 25 octobre dernier, deux mastodontes du FPS s’affrontaient : Battlefield 3 d’ Electronic Arts développé par le suédois de DICE et call of Duty Modern Warfare 3 d’ Activision. Nous revenons aujourd’hui sur le digne successeur de Bad Compagny 2 sortie le 28 octobre sur Playstation 3.

La première chose qui frappe dans ce titre est sa campagne solo inédite incluant un scénario perfectible mais tout à fait honnête appuyé par un système narratif plutôt convaincant et toutes sortes de rebondissements appréciables. Certes, on reste quelque peu en dessous de ce que propose call of duty en la matière, mais le tout tient franchement la route. On aurait aimé plus de brio et une véritable identité propre plutôt qu’une variante de CoD mais le plaisir de jeu est quoi qu’il en soit au rendez-vous. La recette des deux FPS est en effet plus ou moins identique : level design très scripté, séquences de snipes, descentes en rappel, passage en infrarouge….On aura également le plaisir de piloter  divers véhicules et même un avion de chasse dans Battlefield. L’expérience de jeu est donc intense et palpitante même si le rythme de la progression est parfois affaibli par les séquences quicktime events récurrentes don on pourrait se passer.  La difficulté est au rendez-vous, les ennemis semblant très bien entrainées puisqu’ils vous visent avec force précision vous et pas les autres. Une IA donc plutôt critiquable surtout que vos alliés sont loin d’être toujours d’un grand renfort. Aussi, vous ne pouvez vous écarter du chemin à bien des moments pour vous mettre à l’abri. Quand aux ennemis qui meurent, regardez les bien lorsqu’ils tombent car en une fraction de secondes leurs corps disparaissent comme par enchantement. Pas terrible…

On soulignera la beauté graphique du jeu illustré par un spectacle visuel digne de de nom façon Hollywood et très réaliste qui vous en met plein les mirettes grâce à l’utilisation d’un moteur carrément explosif. Les cinématiques vous scotchent,  les destructions sont impressionnantes, les textures bien détaillées. Les animations bien travaillées sont particulièrement convaincantes, les paysages s’étendent à perte de vue et cerise sur le gâteau les effets de lumières sont réellement somptueux. Il est clair que tout ceci est plus flagrant sur PC avec un bien meilleur framerate mais le résultat sur console est tout à fait honorable. A n’en pas douter Battlefield 3 est l’un si ce n’est LE plus beau jeu actuellement. En tant que petit français, on appréciera d’ailleurs particulièrement les niveaux parisiens très crédibles et ce malgré une reconstitution à l’a peu prêt.


La campagne solo reste cependant très courte, à peine plus de 6 heures pour en faire le tour
.
Il est donc clair que l’intérêt  principal du jeu réside dans son mode multijoueur. Les cartes dédiées au jeu en ligne n’ont pas à rougir de celles du mode solo, toutes aussi belles. Le multi est toujours aussi complet, profond, et maitrisé et offre une profusion de détails. Vous pourrez incarner jusqu’à 4 classes de personnage dont l’armement et les possibilités d’équipement demeurent très vastes. Ces classes permettent d’accéder à une approche de jeu différente amenant à adopter un sens tactique distinct : choisissez entre un soldat de soutien qui file des munitions à ses amis tout en canardant les ennemis au fusil mitrailleur, un éclaireur qui snipe à distance les cibles à éliminer, le soldat d’assaut et sa puissance de feu qui joue le rôle de soutien via l’utilisation de medikits et de défibrillateurs ou encore rentrer dans la peau de l’ingénieur qui répare les véhicules et détruit ceux des ennemis au lance roquette. En parlant de véhicules, la conduite est donc également de la partie dans le multi (hélicos, jets, chars d’assaut) et renforce l’aspect tactique à adopter en ligne. En outre, vous pourrez donner des ordres à vos coéquipiers pour gagner des points d XP. Le gros plus du mode multijoueur est la grande taille des cartes bien détaillées qui peuvent accueillir jusqu’à 64 joueurs en simultanée sur PC (24 sur la PS3). A tout cela il faudra souligner l’ambiance sonore de haute volée : que ce soit les balles qui sifflent, les explosions qui résonnent, les mitrailleuses qui claquent etc. tout ceci constitue un vraie bonheur pour vos oreilles ! Dans les prochains épisodes, Call of Duty n’aura plus qu’à bien se tenir !

En conclusion, Battlefield 3 est un jeu évènement de cette fin d’année dans le monde hautement concurrentiel du FPS de guerre. Il lance un nouveau challenge graphique à tous ses concurrents présents et à venir et une immersion totale en multijoueur. Une seule chose à dire : armez votre fusil d’assaut, préparez le thermos de café et investissez vite le champ de bataille en ligne ! La guerre est déclarée !

Suite à un mouvement de grève à durée indéterminée, cet article n’a pas subi de révision et vous est livré tel quel.

Battlefield 3