Tag: isaac clarke

Un court métrage français pour Dead Space

Quatre étudiants en cinéma de l’Université Lyon II regroupés dans Le Septième Œil, une association de création, production et diffusion de projets audiovisuels, ont réalisé un court-métrage Dead Space se situant chronologiquement entre les deux épisodes de la saga d’horreur d’Electronic Arts : Experiment 1.5.

Ce film court raconte comment Isaac Clarke, survivant de la mission Ishimura va se réveiller trois ans plus tard dans un hôpital de la station Titan.

Bénéficiez d’une remise de 20% sur Dead Space 2 avec le code « ske938blms »

Ce film de six minutes a été réalisé par Jeremy Guichardaz, Laurie Malarte, Lola Butstraen et Camille Boudot. Vous pouvez voir sur le site web de l’association leurs deux autres court-métrages.

Dead Space 2

Avant-première Dead Space 2 : Louis Leterrier parle d’Isaac

Sorti de son terrier pour l’occasion, LordSavoy a joué l’envoyé spécial pour le BjvF et nous offre un compte rendu de la soirée de lancement de Dead Space 2 qui s’est tenue le 17 janvier au Forum des Images à Paris 1er.

Petit rappel : dans Dead Space 2, l’ingénieur Isaac Clarke  rempile sur une nouvelle station spatiale « La Méduse ». Dernier rescapé d’une effroyable invasion extra-terrestre, le voila à nouveau tourmenté par un horrible cauchemar. Isaac mettra tout en œuvre face à la folie pour survivre, sauver sa peau et exterminer ses ennemis qui font rage à  l’aide du fameux cutter à Plasma et d’une nouvelle panoplie d’armes. Batailles frénétiques effrayantes et gores à souhait à la clé !

Avant soirée : Interview privée de Louis Leterrier par la Presse (interdit aux visiteurs).

Ouverture des Portes à 19h00.

Au 1er étage du Forum des Images, deux bars avec boissons sans alcools, jus de fruits pommes vertes, jus d’orange coca. Rien à manger.

8 PC installés en réseau, écran 24″ large FullHD afin de permettre un multi en deux équipes de 4 joueurs.

Le mode multijoueurs se présente sous la forme de matchs opposant deux équipes de quatre et composées d’un côté d’humains et de l’autre de Nécromorphes. A tour de rôle, vous devez jouer les deux camps, chacun ayant des objectifs différents.
Il existe quatre Nécromorphes différents avec pour chacun un gameplay personnalisé.
Le Pack, sorte de petit bébé pourvu de griffes au bout des mains et d’ailes ensanglantées a pour principal atout sa vitesse de déplacement, permettant esquives et contres par sauts rapides au visage des humains. Le Lurker quant à lui a la possibilité de grimper aux murs et d’envoyer des  projectiles à distance. Idéal pour se cacher et  surprendre ses victimes. Le Spitter, plus balèze est très résistant mais lent : il doit sauter au bon moment sur les humains pour leur arracher la tête. Reste le Puker (le vomisseur) qui crache un vomi radioactif létal (!).

A coté, plusieurs  grands écrans installés, du 32″ au 46″, pour s’entrainer en  mode single player et apprécier la beauté des graphismes en haute résolution. Trois PS3 sur écran avec support et deux Xbox 360 sur table avec fauteuil.

Beau, fluide, immersif, flippant, gore : ce nouvel opus retient les ingrédients à succès du 1er volet tout en misant sur la diversité des environnements et de l’action toujours plus nerveuse.

Projection cinématographique « Rencontres du 8eme Art » de Louis Leterrier

19h45 environ, je me dirige dans la salle de projection ou Louis Leterrier , réalisateur de blockbusters comme « Le Choc des Titans » et « Hulk » prend le micro et nous emmène, à travers la projection d’un documentaire de 20 minutes, à la découverte des coulisses de la réalisation de Dead Space 2. Gamer inconditionnel, Louis nous parle de l’industrie du jeu vidéo et de l’avenir de ce qu’il considère comme le 8ème art.

————–

Les propos de Louis Leterrier (résumé du docu/interview) :

« Un film, un jeu – ça commence toujours avec une bonne histoire. Mais le jeu vidéo a une interactivité que le cinéma n’aura jamais [...]. »

« Il y a réellement un 8ème art : le 7ème art est le cinéma, et le 8ème art est le jeu vidéo.
Le jeu vidéo permet de concevoir des œuvres résolument créatives et artistiques et de créer des émotions viscérales chez le joueur [...]. »

« Pour moi, l’avenir du jeu vidéo, comme l’avenir du cinéma, c’est un avenir commun. C’est-à-dire que le 7eme art et le 8eme art vont se tenir la main [...]. »

« Je croyais que je faisais le plus beau métier du monde, mais je sais maintenant qu’il y en a un autre que j’aimerais faire aussi : être créateur de jeu vidéo [...]. »

Voir le chapitre 2 des Rencontres du 8ème Art

Le documentaire a été tourné dans les studios de EA à San Francisco.
Louis rencontre différentes personnes s’occupant de divers aspects du jeu, le son, la modélisation, l’animation…Il finit par rencontrer le directeur artistique Ian Milham qui, après la projection, prend à son tour le micro dans la salle pour nous parler des personnages de Dead Space 2, du mode multi-joueurs, nous invitant à un petit « treat » de jeu après un visionnage des 10 premières minutes de gaming live de épisode 1 de Dead Space 2 en avant première !

Suite à cela, les convives sont invités à retourner jouer en mode multi et single et boire un cocktail vodka curaçao, ou un crémant de Bourgogne en dégustant un ou deux canapés.

Petite déception, lors du départ, on nous remet un joli sac noir EA, ne contenant cependant qu’un dossier de presse en CD et une réplique du flingue d’Isaac Clarke, le héros du jeu. J’attendais une version presse du jeu entier à tester.

A noter que le documentaire de Louis Leterrier sera diffusé sur NRJ12 le 27.01, le 30.01 à 9h45 et le 02.02 à 00h35.
Une expo photo autour de l’art de Dead Space 2 est visible du 18.01 au 28.01 chez Arludik (MK2 Bibliothèque -128/162 av. de France. 75013 paris).

Dead Space Extraction, un avant Dead Space sur Wii

La Wii aura droit à un épisode exclusif de Dead Space, qui se déroulera avant les événements lugubres survenus sur l’USG Ishimura.

Point d’Isaac Clarke : Dead Space Extraction suit l’histoire d’une poignée de survivants sur la colonie minière de la planète Aegis VII. Dans cette région extrêmement reculée de l’espace, une abominable infection se répand tandis que les colons luttent désespérément pour leur salut.
Nouveaux personnages et ennemis seront de la partie, ainsi que de nouvelles armes et énigmes en plus d’un mode multijoueur coopératif.

Dead Space Extraction est prévu pour l’automne 2009 sur Nintendo Wii

Dead Space

Dans l’espace, personne ne peut vous sauver

EA lançait hier soir DeadSpace sur les Champs-Elysées dans le cinéma Gaumont Marignan. Une dizaine de bornes Xbox 360 faisaient tourner le jeu (tiens, pas de PS3 ?), invitant les gens présents à expérimenter le survival horror de l’espace, une production EA Redwood Shores Studio.

Isaac Clarke pour le lancement de DeadSpace

Isaac Clarke pour le lancement de DeadSpace

L’un des créateurs du jeu, dont je n’ai pas saisi le nom, était présent pour la séance de DeadSpace Downfall, le dessin animé préquelle.
Au préalable, l’IP3 nous a été expliqué dans une vidéo de 3 minutes. Le principe : le développement d’une Intellectual Property (un produit quoi) sous 3 formes, toutes complémentaires et cohérentes à l’univers de l’IP mais qui ne sont pas primordiales, de façon à permettre à chacun de comprendre la trame de l’histoire.
Plus concrètement, ça nous donne DeadSpace le jeu, le dessin animé (dispo en DVD et Blu-Ray sous peu) et le comic.

Prochainement, retrouvez sur ce blog le test de DeadSpace.