Tag: Jeux PC

Jouer gratuitement à Dead Island bientot possible

Dead Island: Epidemic est le prochain opus de la série de zombies des plages de Deep silver.
Entièrement gratuit, il s’agit d’un jeu PC qui proposera des combats d’arène multijoueurs en ligne par équipe, avec vue de dessus type 3D isométrique. Point de FPS donc mais beaucoup d’action on imagine.
Plus d’infos prochainement.
Dead island: Epidemic (PC) en free-to-play

Dead Island

PSY (Gangnam Style) devient personnage de jeux vidéo

Après le ras-de-marée Gangnam Style en 2012, le chanteur PSY devient un personnage de jeux vidéo free-to-play grâce à l’éditeur coréen Nexon. Un moyen également de faire la promo de son nouveau morceau « Gentleman » ?
PSY dans le jeu vidéo MMO free to play Maple Story (Nexon)


Les joueurs de MapleStory auront la chance de se lancer dans un certain nombre de missions spéciales pour aider PSY lors de son séjour à Maple Town, comme le sauvetage d’un enlèvement par des extraterrestres ou l’aide à l’organisation de ses concerts. Des objets spéciaux peuvent être gagnés sur les événements tels que des animaux, perruques, t-shirts, des chaises et un anneau spécial PSY.

Les joueurs de Combat Arms auront également accès à un certain nombre de récompenses. Si les messages de PSY reçoivent suffisamment de « Likes », chaque joueur aura l’opportunité de mettre la main sur de véritablement objets PSY. Ainsi, les joueurs obtiendront le titre « Gentleman » chaque jour pour ceux qui se connectent pendant la première semaine.

Oppan Gangnam Style!

Free-to-Play

Des mp3 gratuits pour Metro: Last Light

La bande originale de Metro: Last Light est disponible en précommande depuis plusieurs jours chez Sumthing Else Music Works, iTunes et consorts, en version téléchargeable. Composée par Aleksey Omelchuk, elle contient plus de soixante morceaux originaux.
Le prix de vente est de 9,99 dollars.
Metro: last Light (Deep Silver)
Des morceaux bonus interprétés par Aranrut, le groupe de métal composé des membres de 4A Games, sont aussi inclus. A noter que ces musiques sont disponibles dans le jeu vidéo Metro: Last Light ; les joueurs les ont probablement découvert sans le savoir, en actionnant les lecteurs de cassette audio dissimulés dans l’univers du jeu !

Avec cette annonce, Deep Silver indique également la possibilité de télécharger gratuitement quelques titres de l’album (5 morceaux).


Metro: Last Light

Rambo: The Video Game enfin en vidéo !

Non, il n’était pas parti en vacances : le prochain jeu vidéo basé sur l’icône des années 80 John Rambo se dévoile enfin en vidéo, après plusieurs mois de teasing en photos uniquement, qui ne dévoilaient pas grand chose de ce titre de Reef Entertainment « vu » pour la première fois au Gamescom 2012.

Rambo: The Video Game est prévu pour l’hiver 2013 sur PC, PS3 et Xbox 360, sur supports physiques à ce qu’il semble. Il permettra aux joueurs d’incarner le célèbre vétéran américain. Ils pourront ainsi participer à une aventure dont les scènes d’action et les histoires reprennent fidèlement celles des films RAMBO, RAMBO 2 : LA MISSION et RAMBO 3.
Logo Rambo the video game 2012
Le jeu proposera les voix de John Rambo (Sylvester Stallone) et du colonel Samuel Trautman (Richard Crenna) directement tirées des films d’origine, ainsi que quelques-uns de leurs morceaux de musique.

Rambo

Les jeux vidéo du Tour de France 2013

Le rendez-vous annuel des gens qui aiment les pédales est déjà entamé. Aussi, faisons un point sur les jeux vidéos consacré à cet événement cycliste international qu’est le Tour de France.
Pro cycling Manager Saison 2013 Tour de France
Montons tout de suite en selle avec Tour de France 2013 – Le Jeu Officiel sur iPhone, iPad et téléphones Android, développé par Playsoft Games. Pour 3,59 euros, ce jeu mobile plongera les aficionados du Tour dans les conditions réelles de la course, et leur fera revivre étapes par étapes « l’euphorie de la course ». On y croit moyennement à cette euphorie mais la vidéo ci-dessous donne un bon aperçu de l’ambiance sur mobiles.
L’aspect stratégie n’est pas oublié puisque cette version mobile : attaques d’équipes, gestions des ascensions et des échappées, ravitaillements, etc.
Tour de France 2013 – Le Jeu Officiel inclut enfin toutes les statistiques officielles des coureurs du Tour et des étapes de l’Edition 2013 entre la Corse et Paris.


Pour pédaler dans des conditions plus proches de la réalitée, les versions PC et consoles sont tout de même mieux foutues. Cyanide et Focus Home Interactive proposent depuis plusieurs semaines déjà Le Tour de France 2013 – 100th Edition (PS3/Xbox 360).

Le jeu fait partie des jeux vidéo Pro Cycling Manager, la simulation qui permet à la fois de gérer toute une équipe de cyclistes et de prendre le contrôle de l’un d’entre eux.
On peut ainsi devenir le manager d’une des 80 équipes du circuit professionnel et participer à plus de 180 compétitions à travers le monde, dont le Tour de France bien sûr.
Le joueur devrait pédaler dans la mouise avec toutes les possibilités offertes par le jeu côté management : recrutement, gestion des coureurs, contrats, équipement, finances, inscriptions aux compétitions, nouvelle gestion des sponsors et objectifs…
En multijoueur, Pro Cycling Manager Tour de France 2013 – 100th Edition permet d’organiser des compétitions sur mesure entre amis, ou de se mesurer aux joueurs du monde entier dans un mode en ligne persistant.

Sinon, vous pouvez toujours ressortir votre vélo et profiter du beau temps estival actuel.

Focus Home Interactive

Premiers pas sur Fireburst (Xbox LIVE)

Sorti depuis quelques jours déjà, Fireburst a pour ambition d’enflammer votre console avec un jeu de course mâtiné de stratégie, basé sur la combustion de votre bolide. Pari réussi ?

Le petit jeu en téléchargement démarre fort, avec une bande son (hard) rock qui veut tout de suite nous plonger dans l’ambiance. Le reste fait plus sobre, avec un menu classique dans lequel se détache le mode solo et le mode multijoueurs. Ce dernier brille d’ailleurs par une absence de taille : une dizaine de jours après la sortie du jeu, on ne trouve tout simplement personne pour jouer avec soi ! Sans jouer sur les mots, ce mode est exempte de Succès (seulement 3 à débloquer). Pourtant, on peut jouer jusqu’à quatre en mode local (via un écran splitté), et même jusqu’à huit en ligne et on peut les vanner en appuyant sur la touche adéquate !

Fireburst part en fumée

Le jeu a beau utiliser l’Unreal Engine 3, les graphismes ne vous sauteront pas aux yeux. La faute à une réalisation qui semble dater déjà ; a priori, le jeu était prévu pour 2010 et semble avoir eu droit à une sortie en boîte à l’étranger par Tradewest.
Les zones d’ombre dans les pistes variées de Fireburst sont…trop sombres et sont généralement situées dans un virage pour corser les choses. C’est probablement un réglage à effectuer sur ma télé, on va dire. En vue extérieure, la caméra n’est pas placée directement derrière le véhicule mais se trouve plutôt en biais. Là aussi, les développeurs ont vraisemblablement voulu corser l’affaire. La vue intérieure rétablie pourtant les choses, et celle-ci est différente selon le véhicule possédé.

Le choix des véhicules n’est possible d’ailleurs qu’en multijoueurs ; on ne peut pas dans les autres modes choisir soi-même parmi les buggys, vans, voitures, 4×4 et autres engins. Chacun d’entre eux possède sa propre attaque « Fire » : Fireball déclenche un cercle destructeur autour du bolide, Fireblast lance des colones de feu sur les côtés, Firewheels une trace de feu sous vos pneus et Firewall…non, il ne protège pas votre PC mais déclenche bien une attaque destructrice !
Mais attention, en abuser vous coûtera cher. Et c’est là-dessus que se base tout le gameplay de Fireburst. Le joueur dispose d’un système de boost d’une durée maximale de 3 secondes. Au-delà, le véhicule explose, d’où le titre du jeu.

Fireburst se met en piste

Les différents circuits du jeu, une bonne vingtaine, proposent des zones pour abaisser cette température : flaques d’eau, lacs, murs d’eau, barils bleus (mais pas les rouges qui augmentent votre température), canalisations … de quoi vous permettre de pousser votre vitesse au maximum sans (trop) exploser. Attention tout de même : en surchauffe, le moindre choc avec la piste ou les concurrents vous fera exploser. Aussi, ces derniers n’hésiteront pas non plus à utiliser leurs attaques « Fire ».
Du coup, les courses de Fireburst risquent de vous mettre le stress, sachant que le jeu n’est pas trop simple au début. Il y a bien un didacticiel en 7 étapes, qui se déroule de façon sommaire. On sort aussi facilement de la piste, ce qui engendre la destruction immédiate de votre bolide.
Les parcours proposent plusieurs enchevêtrements et aucune mini-carte ne s’affiche.

Fireburst, c’est l’éclate ?

Le mode le plus intéressant est le mode Ligue Fireburst avec ses défis à débloquer, les autres possibilités en solo étant de faire des courses simples aléatoirement, des courses personnalisées ou encore d’entrer dans le mode Destruction.
Dans la Ligue Fireburst, on débloque des véhicules et des Succès et les missions sont données par vos concurrents : finir dans les temps (sauf qu’on voit pas clairement ce temps à l’écran), faire le saut le plus long possible, etc. Les challenges sont plutôt corsés au départ mais finalement ce Fireburst n’arrive pas à se démarquer du lot malgré ses quelques bonnes idées.

Fireburst est disponible sur le Xbox LIVE pour 800 MS Points. Existe aussi sur PC et PS3.

Bigben Interactive

Ride to Hell: Retribution dévoile sa BO rock’n roll

Le jeu de bikers de Deep Silver présente sa bande son – rock’n roll, comment il pouvait en être autrement – dont le thème principal « Pressure and Time », composé et interprété par Rival Sons, groupe de rock anglais vainqueur des Classic Rock Awards de Londres 2012 avec un Breakthrough Artist Award.
Ride to Hell: Retribution offrira une bonne dose de rock’n’roll, avec une bande originale de 27 titres, composés et interprétés par l’équipe de Pitstop Productions sur de véritables instruments, afin de mettre en valeur l’attitude rock du jeu, nous apprend le communiqué de presse.
bande son rock'n roll de Ride to Hell: Retribution
La bande originale de Ride to Hell: Retribution peut être précommandée chez Sumthing Else Music Works au prix de 9,99 dollars. On peut y écouter des extraits également.

Le jeu vidéo quant à lui sort le le 28 Juin 2013 en Europe sur PC et consoles.

Ride To Hell: Retribution

MotoGP 13 : démo dispo et sortie en vue

Distribué depuis peu par BigBen Interactive, la série de jeux de courses officielles moto revient le 21 juin 2013 dans une version MotoGP 13. La démo, disponible depuis avant-hier sur PS3 et Xbox 360 (Gold), permet de jouer pendant 3 tours sur le circuit du Grand Prix Aperol de Catalogne, avec au choix Valentino Rossi ou Marc Márquez.
MotoGP 13 (PC/PS3/PS Vita/Xbox 360)

Que nous promet MotoGP 13 par rapport à la version précédente ?

« Habituellement, en capture de mouvement des scènes enregistrées, l’acteur est l’unique objet en mouvement. Dans MotoGPTM13, au contraire, nous avons dû intégrer la dynamique des motards et de leurs montures afin de reproduire de la façon la plus réaliste possible les chutes des coureurs. C’est pour cette raison que nous avons réalisé un châssis identique à une véritable moto de MotoGP – avec un cascadeur dessus – et les deux furent jetés, lancés etc. Afin de décider quelles scènes s’intégreront parfaitement à notre concept, nous avons effectué de longs travaux de recherches afin d’identifier les chutes, mouvements et signes de victoire les plus significatifs de MotoGP », poursuit Crocetta.

« De plus, chaque pilote dispose de 5 styles de conduite différents et 5 « poses moto », dépendant de la position du pilote dans et hors du carénage de la moto ; soit plus de 50 conditions différentes. La physique comprend une vingtaine de paramètres d’input dans chaque frame (vitesse, accélération, angle d’inclinaison, embrayage, « angular momentum », etc.). Nous avons donc 1000 conditions différentes pour chaque pilote et des progressions infinies entre elle. Dans MotoGP 13, il sera impossible de voir les deux mêmes pilotes, traverser la même courbe, avec la même position», explique Crocetta.

Bigben Interactive

Metro: Last Light de sortie et déjà une suite ?

Le FPS Metro: Last Light repris par Deep Silver suite à la faillite de THQ sort aujourd’hui en magasin. Le jeu se déroule toujours dans le réseau de métropolitains russes et est toujours développé en Ukraine par 4A Games.
Metro: last Light (Deep Silver)
Le scénario de Metro: Last Light a été écrit par Dmitry Glukhovsky, auteur du roman Metro 2033 et de ses suites, Metro 2034 et Metro 2035 prévu cette année. Etrangement, la série de jeux vidéo s’éloigne de la nomenclature des livres, probablement parce qu’elle raconte une toute autre histoire ?
Il est en tout cas fort à parier qu’un troisième jeu vidéo est prévu.

Dmitry Glukhovsky

Premiers zombies sur Dead Island Riptide (Xbox 360)

Les beaux jours reviennent…et les zombies avec ! Petite balade bien gore sur l’île imaginaire de Palanaï avec ce deuxième volet Dead Island Riptide sur Xbox 360.
Dead Island Riptide

Coupons court au suspens : n’ayant jamais joué à Dead Island premier du nom, il ne me sera pas possible de comparer les deux jeux. Mais a priori, ils ne changent ni dans leur principe ni dans leur technique (ou à peine). Vous vous retrouvez avec les héros du premier épisode, que vous pourrez importer directement de Dead Island (je ne sais pas comment) – plus un petit nouveau, ancien militaire, pour un total de 5 persos. Votre joie est de courte durée car vous voilà prisonnier du bateau censé vous sauver. Pire encore : il se trouve bien vite infesté de zombies.

Dead Island Riptide : RPG survival horror tropical
La première phase de jeu de ce FPS ensoleillé-ensanglanté, sous forme de didacticiels, consiste donc à s’échapper du bateau au plus vite. Dès le départ, on se laisse prendre au jeu : les zombies surgissent souvent de nulle part et les recoins du bateau sont sombres. L’ambiance sonore participe beaucoup au stress, de même que l’éclairage de notre lampe.
Graphiquement, le jeu est bon : on se croirait presque en vacance sur une île paradisiaque ! Les décors restent assez variés et les personnages bien modélisés la plupart du temps.

Les persos justement vont pouvoir évoluer en expérience, comme le veut la mode actuelle mixant les genres : personnages possédant quelques attributs propres, points de compétence à attribuer, possibilité rudement recommandée de modifier/réparer/créer des armes : le jeu de Deep Silver vous oblige, sous peine de mort précoce, de peaufiner votre équipement et vos achats d’objets, armes, kits de soin et autres munitions. Les armes se brisent et doivent être réparées régulièrement. Il est possible de les upgrader grâce à des plans indiquant les objets nécessaires pour cela.
Votre barre de vie remonte (légèrement), certes, mais sans kits de soins, vous n’irez pas bien loin !

Dead Island Riptide : la coopération sera votre salut
Je trouve Dead Island Riptideassez difficile en solo ; c’est peut-être pour cela que par défaut la fonction online est activée. Seul, vous risquez de mourir et mourir et mourir…et faire tout autant de respawns au dernier point de sauvegarde, tant que vous avez assez de dollars pour cela. Et a priori, on en a tout de même suffisemment. On pourra récupérer quelques deniers en revenant fouiller les mêmes sacs à dos, valises et autres conteneurs déjà visités.
Le coop m’a souvent sauvé la mise quand j’étais bloqué dans un chapitre. On peut rejoindre un groupe facilement dès qu’il se trouve à proximité car une invitation s’affiche alors. Par contre, il se peut qu’en le rejoignant vous interrompiez votre propre mission…
Dead Island Riptide (Xbox 360)
Les missions quant à elles sont variées et respectent la logique des mondes ouverts : certains personnages auront besoin de votre aide lors de missions secondaires et vous récompenseront en XP et nouvelles armes. Les armes sont vraiment diverses : armes blanches, de jet, armes à feu, mines, cocktails Molotov, grenades, harpons, clubs de golf, clés à molette…de quoi assouvir les désirs violents les plus sadiques !
Comme pour le scénario principal, dans les missions secondaires, il peut s’agir de retrouver une personne, transporter des objets d’un point à un autre, etc., le tout en se déplaçant à pied, à 4×4 ou par bateau. On notera que les zombies n’hésitent pas à vous poursuivre sur ces moyens de transport : mais heureusement, on peut les utiliser pour les massacrer.
Comme à l’habitude avec cette liberté de déplacement, des sortes de petits succès sont proposés en plus des achievements Xbox 360, histoire de prolonger l’expérience de jeu : décapiter 100 ennemis, rouler sur XX adversaires, faire exploser YY ennemis, acheter XX armes dans les boutiques, etc.

Dead Island Riptide: R.I.P. Tide ?
Le maître-mot du gameplay de Dead Island Riptide est : ENDURANCE. Cette barre bleue est primordiale : vide, vous ne pourrez ni attaquer, ni vous enfuir en courant. Et quand on sait que chaque coup et chaque course rapide nécessite de l’endurance, on se retrouve souvent sans pouvoir faire autre chose que mourir.
Plusieurs possibilités de vous battre s’offrent à vous : un coup de pied que vous balancerez sans pouvoir être trop précis malheureusement, une arme qui rejoindra votre arsenal, dans la limite imposée par le jeu et qui perd de son efficacité à force d’utilisation, une furie pas pratique à utiliser (et à quel moment, je n’ai pas trop saisi) car se trouvant sur le même bouton que les kits de soin et une attaque durant le sprint qui peut vous faire perdre votre arme. J’en ai perdu, des armes, comme ça : car même si les objets que l’on peut ramasser sont globalement bien visibles, elles peuvent vraiment voler n’importe où ou être cachées dans des buissons ou sous l’eau.
Dead Island Riptide (Techland)
Pas très précis non plus le système de sélection des armes par carrousel avec le stick droit ; autrement on peut faire défiler dans l’ordre avec le bouton haut droit. Les 11 types de zombies vous donneront souvent du fil à retordre dès qu’ils sont en groupe et certaines armes sont plus efficaces que d’autres contre eux. Notez que le zombie de base est TRèS rapide : quand ils sont plus de deux, il devient difficile de s’en défaire facilement.

Au final, que penser de Dead Island Riptide ?
Privilégiez le jeu en coopération pour éviter d’être bloqué dans certains niveaux. Vous le serez forcément si vous ne vous êtes pas équipé comme il le faut, c’est à dire en variant avec armes pour le corps à corps, à distance, armes pouvant atteindre un groupe, etc. Les kits de soins ne sont pas à oublier non plus !
Le scénario de Dead Island Riptide est parfois dur à suivre, surtout si vous vous enrôlez dans des missions secondaires sans trop le savoir car vous avez intégré un groupe. Il est suffisamment intéressant pour aller toujours plus loin…sauf que pour ma part le jeu a freezé au chapitre 5. Pour le moment donc, je ne peux pas poursuivre l’expérience. En attendant une mise à jour, de nombreux joueurs sont bloqués, sur PS3 également à ce qu’il semble.
Autre bug, alors que j’étais en train de mourir en solo, j’ai effectué l’action pour rejoindre un groupe à proximité pour de la coop. Résultat : écran noir et console bloquée. Aussi, quand on rentre dans un 4×4, impossible de tourner tout de suite sur la droite : il faut d’abord avancer tout droit.
Dead Island Riptide
Mis à part ce gros souci de freeze lié a priori aux serveurs du jeu, Dead Island Riptide est un bon défouloir gore qui ne renie pas son attachement aux séries B. La bande son s’y prête à merveille. Il propose du challenge, peut-être des missions un peu lourdes d’assaut et de transport de matériel, mais semble ne pas trop se démarquer du premier épisode.
Notez enfin que le jeu est sous-titré en français seulement et qu’il n’est pas à mettre entre toutes les mains.

Dead Island