Tag: Nvidia 3DVision

Carrier Command: Gaea Mission ou le FPS/TPS/RTS retro nextgen bohémien

Annoncé en juillet dernier juste avant le Gamescom, le Carrier Command: Gaea Mission du studio de développement Bohemia Interactive se prépare à débarquer sur PC et Xbox 360. Sa particularité : un soupçon de Halo, de l’action à la troisième personne et de la stratégie en temps réel !

Jouer aux mini-jeux gratuits Carrier Command

Carrier Command Gaea Mission

Gaea Mission se veut une suite de Carrier Command, sorti il y a 25 ans de cela sur Atari ST sous forme de jeu de stratégie en temps réel.
Avant sa sortie le 28 septembre, l’éditeur a préparé 4 mini-jeux permettant d’en savoir plus sur l’univers SF du jeu ainsi que sur les mécaniques de gameplay ; en partageant ses succès dans Carrier Command : Recruits sur Twitter et Facebook on pouvait d’ailleurs tenter de gagner une copie du jeu sur PC. On  notera aussi que le jeu est compatible NVidia 3DVision.

Aux commandes de porte-avions et autres véhicules volants, les joueurs traversent les mers de l’immense archipel de Gaea en vue subjective ou à la troisième personne dans le but de combattre, certes, mais aussi de nouer des alliances et conserver leurs avantages militaires et géographiques.
Pour simplifier les choses, vous définissez votre tactique d’attaque depuis votre porte-vaisseaux. En déployant vos unités et après les avoir équipées, vous pouvez décider de prendre le contrôle de l’une d’entre elles. Et vous voilà dans le feu de l’action !
Deux factions s’affrontent mais il semble qu’un seul des camps peut être joué dans Carrier Command: Gaea Mission.

Mais à quoi ressemblait Carrier Command sur Atari ST, en 1988 ?

Mastertronic

Fan day Crysis 2 chez Nvidia

Hier soir avait lieu une petite soirée fort sympathique dans le cadre de la sortie du très attendu FPS de Crytek distribué par EA : Crysis 2. J’étais donc au taquet à 18h30 dans les locaux de Nvidia France qui accueillait l’évènement.
Dès mon arrivée, j’ai été soigneusement guidé à travers les pièces où étaient installés divers matériels : une salle avec PC et consoles Xbox 360 permettant de jouer en mode multijoueurs, deux salles avec des PC pour tester en 3D, une Xbox 360 dans un couloir, quelques autres consoles dans la cuisine…Vous l’aurez compris Nvidia EA et Xbox 360 ont bien préparé l’évènement ! J’ai été impressionné par la taille des tours PC Nvidia énormes !  Il en faut de la place pour stocker les cartes graphiques dernier cri et les multi processeurs afin de mettre en relief les prouesses techniques du nouveau moteur graphique Cry Engine 3.

Je fais un tour et m’installe devant un PC avec lunettes 3D clavier/souris.
Me voilà jouant exclusivement sur consoles, j’ai un peu de mal. Je passe donc dans une autre pièce en mode spectateur. Je revêts les lunettes Nvidia et le résultat est tout à fait satisfaisant, notamment la jauge énergie et munitions sur la droite qui ressort bien, l’arme du joueur aussi et l’environnement, pas mal du tout ! Je prends par la suite le contrôle d’une manette Xbox 360 et démarré le jeu depuis le début.
Le héros arrive dans un sous-marin ou un navire en train de couler, sur fond de bombardements. Il me faudra nager, ouvrir une ou deux portes pour nager jusqu’à la surface. Peu après je me retrouve dans un building en ville, que je traverse, je récupère combi, pistolet accompagné par un bref tutoriel, et me voilà sur une corniche donnant sur une place avec des buissons. Le radar se met en marche et m’indique où trouver des munitions pour mon flingue et me permet d’évaluer la distance des ennemis et localiser l’objectif.
Je saute donc dans la rue et fais le plein de munitions. Quelques mètres après, deux ennemis sont planqués derrières des buissons et commencent à m’arroser. J’appuie sur RT 2 pour me rendre invisible et m’approche de l’un deux pour réaliser un beau headshot. Manque de pot, j’ai tiré, je suis découvert, et ma jauge d’énergie délimitant la durée d’invisibilité et vide, je vais vite à couvert pour échanger des tirs avec le soldat ennemi encore en vie. Je rentre dans un building que je traverse, je zigouille en mode furtif un autre ennemi et je sors dans une autre cour, où il y a pas mal d’ennemis qui se planquent assez bien, envoient des grenades sur ma tronche.

L’ IA se montre assez convaincante de loin, en revanche de prêt, il est facile de dégommer sans se faire trop blesser. J’essaie également de ne pas trop abuser de l’invisibilité. L’action est nerveuse, ça tire vite dans tous les sens, il faut y aller molo, stratégique, à couvert, tout en pouvant déporter son bras sur les cotés ou en avant pour tirer en restant à l’abri.  Le jeu est fluide, de belles textures, un beau rendu, le moteur Cry Engine 3 tient ses promesses. Tout cela me rappelle de près ou de loin un Killzone 3 dans la qualité visuelle. Après quelques combats à l’arme lourde, je laisse ma place à un autre joueur et me dirige vers le bon petit buffet concocté pour restaurer les combattants et je déguste quelques savoureux canapés, un coupelle de salade de riz et un peu de fromages.
Je refais un tour dans la salle multi mais toutes les places sont prises, je prends donc la direction du vestiaire, et repars très satisfait, avec un sac EA contenant goodies et jeux PC ou Xbox 360 au choix.

Mes remerciements à toute l’équipe Xbox 360, EA et bien sur Nvidia qui a accueilli ce fan day Crysis 2 pour une soirée très décontractée et bien organisée.

Crysis 2 est disponible à la vente officiellement depuis aujourd’hui.

Crysis 2

Call of Duty: Black Ops s’offre sa propagande

En ce début de semaine, je vais vous faire l’apologie de la violence avec un prochain compte rendu de la soirée spéciale de ce soir et ce matin avec la vidéo de lancement en anglais de Call of Duty: Black Ops, avec notamment la présence de Kennedy et d’un Lockheed SR-71 Blackbird si je ne me trompe pas.




Ca va même être deux vidéos que je vous reporte ici. Il faut bien ça pour le « plus gros jeu de l’année 2010″ ! Et après tout, en chacun de nous se cache un soldat…

La guerre n’est pas un jeu. Ne l’oubliez pas !
L’endoctrinement commence dès ce soir dans les FNAC de deux des plus grosses villes françaises, à partir de 20H30.

Call of Duty: Black Ops

Call of Duty: Black Ops prêt pour un lancement en fanfare

Call of Duty: Black Ops prépare son lancement en France le 9 novembre. Plutôt que d’ouvrir les ventes sur un champs de bataille, Activision a décidé de préparer la veille des soirées exceptionnelles pour les différents belligérants, notamment sur les Champs-Elysées de Paris et sur la Place Bellecour de Lyon uniquement dans les magasins FNAC.

Dès le 8 novembre à 20h30 à la FNAC Champs-Elysées, et à 22h00 la FNAC Lyon Bellecour, les magasins proposeront de nombreuses animations/formations aux forces armées qui auront bravé le froid, ainsi que des cadeaux et goodies seront également à gagner :
- accessoires officiels Madcatz
- abonnements Xbox LIVE Gold
- cartes de Points Microsoft
- Kits NVIDIA 3D Vision
- t-Shirts Call of Duty

Côté formations para-militaires, voici ce qui vous attend soldats :

Fnac Champs-Elysées
A partir de 20h30
- Ambiance jungle dans le magasin toute la journée et Sibérie à l’extérieur
- Démos produits dans camion Black Ops
- Quizz Call of Duty avec animateur
- Distribution goodies
- Animations Photos
- Maquillage

A partir de 22h
- Dédicace de Dominique Drozdz, animator Director de Treyarch

Fnac Lyon Bellecour
- Concours stand de tir air soft
- Parcours laser
- Tournoi Call of Duty: Black Ops
- Ambiance jungle
- Exposition d’armes factices
- Sons et lumière

Pour ma part, les hostilités démarreront bien avant dans un lieu que je tiendrai secret pour éviter une guerre civile avant l’heure.

Call of Duty: Black Ops

E3 2010 : le 3D relief à la fête et TriOviz 3D ?

Avec la présentation à l’E3 de la Nintendo 3DS qui offrira en 2011 la visualisation en 3D relief sans lunettes et la vente depuis peu des écrans Samsung, Panasonic et Sony Full HD 3D pour la Coupe du Monde de Football 2010, qui eux nécessitent de porter des lunettes spéciales, les consommateurs sont de plus en plus au habitués à entendre parler de vision stéréoscopique.

On l’a vu précédemment : les jeux vidéo en relief ne datent pas d’hier mais une société française, TriOviz, avec le soutien du développeur DarkWorks propose un kit de développement pour adapter facilement – et pour pas cher semble t-il – les jeux en relief. Or, à part une Batman: Arkham Asylum « reliefisé » pour son édition Game Of The Year, on n’a rien vu arrivé depuis.
Quelle en est donc la raison ?

DarkWorks est actuellement à l’E3, j’imagine pour pousser le SDK auprès des autres développeurs ; à ma connaissance, ils n’ont pas de projets de jeux vidéo en cours. Ils sont situés à un stand de nVidia d’ailleurs, qui tente d’imposer son Nvidia 3DVision dans le monde du PC.

On devrait avoir des nouvelles sur l’implémentation de la technologie TriOviz 3D, qui devrait intéresser davantage Microsoft, surtout après la mise à jour en début de mois du firmware de la PS3 pour le support des jeux en 3D relief – mais qui nécessite de posséder une TV 3D Ready pour en profiter. Une solution alternative sur Xbox 360, le temps que le partenariat avec LG en Asie soit exporter en Occident.

Error(Plugin catshow): ‘TriOviz 3′ it doesn’t exist

La Mafia met la main sur les technologies Nvidia

C’est 2K qui me l’a annoncé tout à l »heure au travers d’un communiqué : sur PC, Mafia II intégrera les technologies PhysX et 3D Vision de Nvidia, dont on a parlé brièvement sur le blog, notamment lorsqu’on a parlé d’un autre FPS sur cette page. Le jeu de 2K Games sera en plus le premier jeu à bénéficier du module NVIDIA APEX Clothing qui recrée les mouvements des vêtements et des tissus de façon dynamique et réaliste.

Je vous laisse découvrir les détails issus du CP :

L’intégration des technologies PhysX et NVIDIA APEX, dont les modules APEX Clothing et Particle, permettra à la ville et aux personnages d’Empire Bay de vraiment prendre vie sur PC. Le module NVIDIA APEX Clothing offre un mouvement plus dynamique des vêtements, ainsi que des personnages encore plus réalistes et réactifs à leur environnement. Avec l’intégration de NVIDIA APEX Particles, les joueurs sont cernés par des explosions encore plus impressionnantes et plus lumineuses, avec notamment des fragments d’armes, des débris et des environnements destructibles qui sont amplifiés en quantité et en réalisme. Par exemple, un coup de pistolet tiré dans une vitre émet des centaines de tessons de verre, un coup de fusil à travers une palissade fera de nombreux éclats de bois, et une mitraillette utilisée contre un mur de brique ou de pierre le réduira méthodiquement en morceaux.

« Nous sommes très impatients de la sortie de Mafia II sur PC, » déclare Drew Henry, general manager de GeForce chez NVIDIA. « Avec PhysX et 3D Vision comme support d’accélération du processeur graphique, les joueurs pourront pénétrer le monde du crime organisé et leur expérience prendra une toute nouvelle dimension. Ils en prendront plein la vue. »

Mafia II pour PC sera également jouable en 3D stéréoscopique, grâce à la technologie NVIDIA 3D Vision, qui associe des lunettes hautes technologies sans fil et des logiciels de pointe qui créent une authenticité impressionnante et un réalisme immersif. Les joueurs seront époustouflés par la profondeur de champ à l’écran et par les explosions ou projections de particules hors de l’écran dans une 3D impressionnante.

Un TriOviz 3D pour les versions consoles auraient pu être sympa tout de même !

Mafia II

Petit historique de la vision 3D relief dans les jeux vidéo

Je profite de la sortie de Batman Arkham Asylum GOTY et de ses lunettes relief TriOviz 3D (voir l’article de Eurogamer à ce sujet) pour vous rappeler que l’idée d’une meilleure immersion dans les jeux vidéo ne date pas d’hier.
Retour en quelques lignes sur les machines qui ont permis le jeu vidéo en relief.

C’est en effet en 1984 que la première console de salon à images vectorielles, la bien nommée Vectrex, se voit parée d’un accessoire inédit : le Vectrex 3D Imager. Fabriqué en quantité limitée et distribuée uniquement aux USA, cette paire de lunettes 3D se branchaient au deuxième port manette de la console ; à noter que la Vectrex dispose de son propre moniteur et n’avait pas besoin de téléviseur donc. Seuls trois jeux ont officiellement tiré parti de cet accessoire, sorti en plein krach du jeu vidéo. Il en existe d’autres cependant : grâce à la scène homebrew, 3D Sector-X est sortie en 2008 par exemple.
Sur eBay, un exemplaire du Vectrex 3D Imager en boîte est mis à prix à 251$ (date de fin des enchères : 2 avril 2010).

Plus d’info sur le Vectrex 3D Imager (en anglais)

Nintendo semble reprendre le flambeau de la vision en relief en proposant en 1987 le Family Computer 3D System pour la Famicom. Nintendo s’est quand même aventuré hors de ses terres en proposant les classiques lunettes 3D en papier, pour le jeu Rad Racer de Square Soft si ma mémoire est bonne, et également du même éditeur 3-D WorldRunner qui lui est antérieur et qui connaîtra une suite japonaise.

En 1988, c’est au tour de SEGA de proposer ses lunettes 3D SegaScope pour la Master System. Cette énorme paire de lunettes solaires ne peut être utilisée que sur huit jeux et n’est pas compatible avec la Master System II puisqu’elle se branche sur l’emplacement réservé aux jeux sur Sega Card.

Le temps passe et finalement rien de nouveau ne se présente. C’est sans compter sur l’inventeur de la Game Boy qui prépare une nouvelle machine façon casque de réalité virtuelle pour une sortie en 1995. Les projets de jeux vidéo tirant partie d’équipement de réalité virtuelle vont bon train à cette époque : Annonce du Sega VR dès 1991, un casque virtuel se connectant à la Mega Drive, contrat entre Virtuality Inc. – leader du jeu virtuel en 1994 avec son Series 2000 VR vendu à…371 exemplaires – et Atari pour la conception du JaguarVR et de jeux dédiés. Bien que ces périphériques ne furent jamais disponible, Gunpei Yokoi présente sous l’aspect d’un casque de réalité virtuelle une console 32-Bit une machine qui n’a pourtant rien à voir avec cette technologie : le VR32 ou plutôt le VirtualBoy. La console n’affiche pas de couleurs excepté le rouge mais l’impression de relief est au rendez-vous… si bien que bon nombre de joueurs seront sujets à des migraines et autres maux de tête. Un système de pause automatique était inclus dans chaque jeu cartouche histoire de reposer yeux et cerveau.

En attendant la Nintendo 3DS (nom provisoire) qui simulerait le relief sans lunettes dès la fin 2010 ou début 2011 et les jeux 3D sur PS3, c’est sur PC qu’il faudra se tourner si vous disposez d’un gros budget, avec par exemple le nVidia 3D Vision, qui a accueilli dernièrement en plus de Batman: Arkham Asylum le jeu Metro 2033 et qui est censé donner du relief au jeu même sans optimisation.

Si vous connaissez d’autres machines anciennes ou des périphériques qui permettaient de jouer à ses jeux en relief, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire.

TriOviz 3D

Metro 2033 ne fait pas la grève

Les Franciliens ont la chance aujourd’hui d’expérimenter une nouvelle grève des transports parisiens. Mais les petits malins qui ont pris leur journée pourront quant à eux tester Metro 2033, développé en Ukraine par 4A Games d’après le livre de Dmitry Glukhovsky.

Le nouveau FPS de THQ a pour cadre le métro de Moscou après une série d’événements apocalyptiques débutée en 2013. La dégradation toxique de l’atmosphère a contraint les survivants à se réfugier dans les profondeurs souterraines de Moscou, plongeant la civilisation dans une nouvelle ère.

Vous incarnez Artyom, un des derniers à être né à la surface, mais vous avez grandi sous terre. Alors que vous ne vous êtes jamais aventuré hors de votre station de métro, une série d’événements va vous mener en mission au plus profond du réseau souterrain, mais aussi au coeur des villes extérieures dévastées.

Metro 2033 est sorti le 19 mars. Les joueurs PC auront le privilège, si leur configuration le permet, de jouer avec des graphismes améliorés sous NVIDIA PhysX et avec la NVIDIA 3DVision pour un rendu en relief.

Metro 2033