Tag: PS3

Ride to Hell: Retribution dévoile sa BO rock’n roll

Le jeu de bikers de Deep Silver présente sa bande son – rock’n roll, comment il pouvait en être autrement – dont le thème principal « Pressure and Time », composé et interprété par Rival Sons, groupe de rock anglais vainqueur des Classic Rock Awards de Londres 2012 avec un Breakthrough Artist Award.
Ride to Hell: Retribution offrira une bonne dose de rock’n’roll, avec une bande originale de 27 titres, composés et interprétés par l’équipe de Pitstop Productions sur de véritables instruments, afin de mettre en valeur l’attitude rock du jeu, nous apprend le communiqué de presse.
bande son rock'n roll de Ride to Hell: Retribution
La bande originale de Ride to Hell: Retribution peut être précommandée chez Sumthing Else Music Works au prix de 9,99 dollars. On peut y écouter des extraits également.

Le jeu vidéo quant à lui sort le le 28 Juin 2013 en Europe sur PC et consoles.

Ride To Hell: Retribution

E3 2013 : la conference Sony en direct #PS4

Sony prépare sa conférence pré-E3 dans la nuit du lundi 10 juin au mardi 11 juin 2013 à 3H00. Pour les couche-tards, vous pourrez la trouver ici-même en direct et en français.
Ils pourront enfin voir le design de la PlayStation 4 !



Live stream videos at Ustream


Sony présentera plus de 40 jeux pour PlayStation 4, PS3 et PS Vita, parmi lesquels :
BEYOND: Two Souls de Quantic Dream
Destiny de Bungie
DriveClub d’Evolution Studios
The Evil Within de Tango GameWorks
Gran Turismo 6 de Polyphony Digital
inFAMOUS: Second Son de Sucker Punch Productions
Killzone: Shadow Fall de Guerrilla Games
Killzone Mercenary de Guerrilla Games
The Last of Us de Naughty Dog
Tearaway de Media Molecule
Wolfenstein: The New Order de MachineGames

Alors, vous allez veiller tard lundi ?

E3

Metro: Last Light dispo le 17 mai 2013

C’est une lueur d’espoir que nous apporte Deep Silver, le nouvel éditeur du jeu depuis que THQ n’est plus. Metro: Last Light sera en vente le 17 mai 2013 partout en Europe, avec le soutien là encore de l’auteur russe Dmitry Glukhovsky, initiateur de la série de livres Metro 2033 et Metro 2034.

Metro: last Light (Deep Silver)

Les romans de Glukhovsky, Metro 2033 et Metro 2034, se sont vendus à plus de 2 000 000 d’exemplaires dans le monde entier. L’auteur a également écrit les dialogues de Metro: Last Light. Cette année sort également son dernier opus Metro 2035.

4A Games

Metal Gear Rising découpe charitablement pour l’UNICEF

Un partenariat plutôt surprenant mais Konami nous annonce aujourd’hui une vente aux enchères française sur eBay au profit de l’UNICEF qui, je le rappelle, lutte pour le développement, la protection et l’éducation des enfants.
Lancé le 14 février à 18H00 pour une durée de 5 jours, les ventes proposent des lots Metal Gear Rising: Revengeance dédicacés par Hideo Kojima et Yoji Shinkawa, dont le bénéfice sera reversé intégralement à UNICEF France :
- 3 exemplaires de la version Collector PlayStation 3 du jeu Metal Gear Rising
- 2 exemplaires de la version Collector PlayStation 3 Japonaise du jeu Metal Gear Rising
- 3 exemplaires de la version classique PlayStation 3 du jeu Metal Gear Rising
- 1 exemplaire taille réelle d’une voiture découpée par Raiden !

Enchères UNICEF Metal Gear Rising Revengeance

On notera qu’il ne s’agit que de jeux PS3 et un goodie énorme et exceptionnel. Avec le bundle incluant une PS3 annoncé la fois dernière, on comprend bien l’attachement de la série Metal Gear à la PlayStation.
L’intégralité des fonds ainsi récoltés seront remis au représentant de l’UNICEF Paris pendant la soirée de lancement qui se déroulera le Mardi 19 Février et à laquelle sera présente le BlogJeuxVideoFree.

Alors, vous avez fait monter les enchères ?

Metal Gear Rising: Revengeance

Little Big Planet Karting PS3 – test éclair

INTRODUCTION
LittleBigPlant Karting

Le héros des aventures de Little Big Planet Karting est en sac en toile de jute.
Il s’agit bien sûr de Sackboy, héros décousu et décalé, personnage atypique de l’univers fou de Little BigPlanet.

PREMIÈRE IMPRESSION
LittleBigPlant Karting (PS3)

Comme d’habitude avec SONY, prévoyez 15 min d’installation et de mise à jour au premier lancement du jeu.
Le générique faisant penser à un croisement entre une pub et un conte de fée pour enfant vous prend et vous entraîne dans le monde de Sackboy.
Un tutorial très pratique vous explique les mécaniques de jeu.
Inspiré de Mario Kart, comme bien d’autres, le gameplay est fluide et contient des fonctionnalités propres, comme le grappin et l’arme anti missile.
Le jeu est en full HD, les décors sont très colorés et bien remplis.

L’interface centrale, un vaisseau en carton appelé Pod, est particulièrement soignée.
Sackboy se tient devant une manette de PS3 fidèlement reproduite et appui sur les boutons en temps réel, en même temps que vous.
Vous naviguez entre les planètes et les menus de personnalisation poussées qui vous permettent d’avoir un univers unique. Vous pouvez passer des jours à décorer votre Pod, votre kart, créer des circuits rien qu’à vous.
Little Big Planet Karting sur PS3
Ce jeu est un appel à laisser libre court à votre imagination !
Sackboy est vraiment expressif et démonstratif lorsqu’il gagne une course.
En effet, il déploie son fameux sourire caractéristique, la langue pendante et fait le V de la victoire durant le tour d’honneur.

AVIS de LeCHAD
LittleBigPlant Karting sur PS3

Little Big Planet Karting est entraînant et ludique, facile à prendre en main bien que technique si vous jouez en ligne.
Ce jeu grand public vous fera passer de bons moments de joie et de détente !
Les points forts du titre sont ses possibilités de personnalisations illimitées et la force que constitue sa grande communauté de joueurs.
Rappelons pour finir que c’est un jeu pour enfants et grands enfants et qu’il ne conviendra peut-être pas aux hardcore gamers.

LittleBigPlanet

GT5 Academy Edition : + complet, – cher

Le 26 septembre 2012, Polyphony Digital nous ressortira Gran Turismo 5 dans une version « Academy », fruit de son partenariat avec Nissan.

screenshot Gran Turismo 5 academy edition (PS3)

Le jeu comprendra tous les DLC sortis depuis novembre 2010 : nouvelles voitures, peintures, nouveaux équipements de course et circuits, des contenus additionnels dont le prix dépasse déjà les 25 euros.

« La GT Academy a fait rêver de nombreux fans de Gran Turismo », nous dit Kazunori Yamauchi, créateur de la série Gran Turismo et président de Polyphony Digital Inc. « C’est incroyable de voir tout ce que réussissent Lucas Ordóñez, Jordan Tresson, Jann Mardenborough, et Bryan Heitkotter aux États-Unis dans leur nouvelle carrière automobile avec Nissan. On sait maintenant qu’il est possible de passer du statut de joueur talentueux à celui de véritable pilote de course. Nous voulions garder une trace du succès exceptionnel de la GT Academy en l’incluant dans la toute dernière version de GT5 ».

Gran Turismo 5: Academy Edition sera vendu à moins de 30 euros.

gran turismo 5

Jewel Keepers: Easter Island et Urbanix gratuits sur PS3, PSP et PS Vita

Quoi ? Deux jeux vidéo gratuits pour les 3 dernières consoles PlayStation ? Oui, c’est un cadeau de Sony sur sa page fan Facebook.


Jewel Keepers: Easter Island et Urbanix sont des casual games de type « Minis » qui ne sont pas des nouveautés puisque déjà sortis sur PSP, PC, iPhone voire WiiWare. Sauf que là, ils sont gratuits grâce à un code unique généré par l’appli Facebook.
Ils sont jouables sur PlayStation 3, PSP et PS Vita après téléchargement via le PSN.

Si Jewel Keepers: Easter Island parait être un énième clone de jeu de type « match 3″, Urbanix semble plus intéressant avec son principe de jeu de construction.

Ne pas tarder à les télécharger car les codes sont peut-être limités en temps. UN cadeau comme on les « like » :)

Atelier Meruru The Apprentice of Arland : en route pour les présidentielles sur PS3 ?

Un RPG exclusif à la PS3 débarque enfin en France, avec la particularité de faire la part belle à la création d’item et à la gestion de son pays. Atelier Meruru président ?!?

Atelier Meruru : The Apprentice of Arland est un RPG donc et vous permet accumuler des points et effectuer ainsi différentes tâches politiques, comme veiller à la prospérité du royaume, créer des bâtiments, des commerces, etc. Les candidats à l’élection présidentielle devraient en prendre de la graine !

Atelier Meruru adopte un système de combat au tour par tour pendant lesquels vous dirigez 3 personnages. Chacun possède ses propres compétences et peut utiliser l’alchimie durant les combats. Un nouveau système de combos vient dynamiser les affrontements.

SKYRIM, retour d’expérience 100H après

En décembre 2011, LeCHAD faisait ses premiers pas sur Skyrim: The Elder Scrolls V. Après 100 heures de jeu et une arrivée au niveau 50, voici son retour d’expérience sur le jeu de rôle de Bethesda.

S’il y a un mot qui résume ce jeu c’est « infini ». Je m’en expliquerai tout au long de cet article.

Skyrim: The Elder Scrolls V vous propose d’emblée de créer un personnage parmi 10 races, aux caractéristiques complètement différentes. Les options de personnalisation visuelle sont si multiples que l’on a l’impression de pouvoir créer une infinité de personnages uniques.

Vous êtes obligés de faire des choix dès le début. Si vous recommencez le jeu à zéro, il est impossible d’avoir le même scénario.

L’arbre des compétences est si fourni que vous commencerez d’abord par développer 3 ou 4 compétences, qui correspondront à votre style de jeu, ou à votre personnage. Puis d’autres compétences viendront se greffer à votre savoir, votre savoir-faire et votre savoir-être.

Très concrètement, si vous êtes un bourrin qui se bat au contact jusqu’à l’anéantissement de l’ennemi, vous choisirez une race au corps solide et résistant qui décuple sa force brute au combat. Les compétences d’armure lourde et d’arme à deux mains devraient faire partie de votre pack initial.

Vous ne devriez pas investir dans la magie, mais plutôt dans la santé et la vigueur. Toutefois, si vous faites ce choix, vous renoncez à vous déplacer de manière agile et discrète et vous serez en difficulté face aux mages qui attaquent de loin et vous empêchent d’arriver au contact. Il serait à ce moment judicieux de lorgner sur les compétences développant le combat à distance.

Choisir c’est renoncer, du moins un certain temps, car toutes les compétences restent accessibles et s’acquièrent plus vite lorsqu’on est débutant. Si vous êtes du genre discret, à vous planquer camoufler au moindre bruit, vous choisirez une race agile et véloce. Les compétences de furtivité, d’armure légère et d’archerie pourraient constituer votre socle de départ. Mais il arrivera un moment ou un ennemi violent qui ne vous laissera pas fuir vous détruira systématiquement, malgré toutes vos tentatives de fuites et stratégies diverses. Vous devriez vous résigner à accepter l’idée de prendre une arme lourde pour fendre le crâne de cette armoire à glace, même si cela ne correspond pas à votre style de jeu.

Dans le cas contraire, vous pourriez vous retrouver à courir autour d’une table avec un guerrier en armure lourde à vos trousses. C’est très drôle à voir, mais cela ne mène nulle part, sauf à une mort certaine.

Là où je veux en venir c’est que votre instinct va vous faire opter pour un pack initial de compétences, puis les limites de vos choix vous pousseront à découvrir les bienfaits des autres compétences toutes aussi intéressantes !

Bien entendu, il existe un grand nombre de façons de vaincre vos ennemis.

De plus, la profondeur insondable de la map fait que vous pouvez aller absolument partout. En effet, tout ce que vous voyez est accessible, bien qu’il faille encore trouver le chemin adéquat.

Par exemple, si vous êtes au pied d’une montagne au début du jeu, je vous conseille de ne pas essayer de la contourner, car ce périple semblera infini et de toute façon, vous serez troublés par des évènements extérieurs comme des brigands, des dragons, ou la découverte de lieux qui vous attireront. Il pourrait également s’agir de villageois qui demanderont votre aide par exemple. Dans tous les cas vous ne contournerez pas les montagnes à pied. Après quelques heures de jeux vous découvrirez des moyens de locomotion pour effectuer de longues distances à travers ce monde immense qui paraît infini.

Cela serait pure folie que de conclure cet article sans parler des « super pouvoirs » que constituent les cris de dragon. En effet, au fil de vos aventures vous apprendrez des cris, qui vous donneront des compétences extraordinaires et qui vont radicalement changer le gameplay.

ATTENTION SPOIL ON !

Vous pourrez par exemple projeter vos assaillants à plusieurs mètres simplement en leur criant dessus ! Ce cri, appelé déferlement est mon préféré. D’autres cris ont pour effet de ralentir le temps – façon MATRIX – ou de dissiper des brouillards (carrément !)… Cela permet donc de réaliser des actions impossibles jusqu’alors. Qui plus est, Skyrim offre même des possibilités à la Second Live ou Sims, car vous pouvez vous marier et accéder à la propriété multiple, cela offrant des avantages certains.

SPOIL OFF

Pour conclure, ce jeu qui semble sans fin vous permettra de partir dans votre délire et de vous construire des personnages sur mesure, optimisés à votre sauce. Pour ma part, j’ai une grosse « brutasse » qui tue des dragons à mains nues au petit déjeuner. Mais tout est relatif ! En effet, certains ennemis sont bien plus hargneux que d’autres et le niveau du bestiaire évolue en même temps que le vôtre. Maintenant je dois vous laisser, car j’ai un jeu à finir !

Faites AMY avec l’horreur dans un survival oppressant !

GameLord test pour vous AMY, un survival-horror à la française sortie le 11 janvier 2012 sur le PSN.        Le jeu développé par Vector Cell et édité par Lexis Numérique vous permet d’incarner une jeune femme répondant au doux prénom de Lana qui est accompagné d’une gamine autiste doté de pouvoirs psychiques : AMY. Ensemble, elles vont devoir combattre les habitants de Silver City touchés par une singulière épidémie les ayant muté en zombies agressifs. Après Eric Chahi et From Dust sortie chez Ubisoft l’an dernier, c’est donc au tour de Paul Cuisset, bien connu dans les 90’s pour Moto Racer ou encore Flashback…de faire son come-back avec Amy. Retour réussi ? La réponse dans cet article.

Lana vient de libérer la petite Amy d’un sombre centre de recherche et toutes deux fuient dans un train lorsque celui-ci déraille dans d’étranges conditions. Une forte explosion, un choc et Lana perd connaissance. A son réveil, elle est seule dans son compartiment voyageur. Le train est saccagé, la gare dévastée. Elle appelle et cherche Amy en vain. L’angoisse et le stress la gagnent et il y a de quoi : non seulement la fillette a disparu, mais des râles de zombies se font entendre. Plongé dans un environnement hostile et un climat de tension permanente, la jolie et fragile Lana va s’armer d’une barre de fer et partir à la recherche de sa protégée.

Heureusement, elle va assez rapidement lui mettre la main dessus afin d’ être sauvée ! En effet, Amy se présente comme un super ‘’MedKit humain’’ qui soignera et protégera efficacement Lana. La coopération étroite entre les deux filles est de mise. De part sa petite taille, la gamine se faufilera dans les petits et étroits passages ou ira activer des mécanismes situés en hauteur. Lorsque Lana est séparée d’Amy, il faut bien lorgner sur la jauge de niveau de contamination et ne pas lésiner sur le sérum. Ces phases en solo où vous devrez résoudre une énigme ou encore récupérer un objet peuvent s’avérer laborieuses voir fatales. Prenez donc vite la main de la petite Amy qui ainsi vous indiquera l’approche d’ennemis par accélération de son rythme cardiaque. La fillette obtiendra de nouveaux pouvoirs au fil de la progression en décryptant des glyphes inscrits sur des murs. Par exemple, elle pourra utiliser la télékinésie, créer des sphères pour atténuer vos bruits. Original, on pourra se faire légèrement infecter pour passer incognito devant les ennemis. Amy regorge ainsi de bonnes choses et l’on s’attacherait presque à la jeune fille, c’est dire !

Hélas, le mauvais gameplay a tendance à plomber le tout. On constate rapidement que les déplacements de l’héroïne sont lents voire cadavériques. Lana manque franchement de souplesse et de légèreté. Durant les quelques combats, il faut souvent bien s’acharner avec la barre de fer pour venir à bout de l’enemi et composer avec les bugs de caméra, IA, respawn des zombies …). La difficulté est relativement bien dosée, en revanche on s’agacera de mourir pour un placement quelque peu imprécis ou une marche un peu trop rapide. Le manque de checkpoints est également à déplorer. Les énigmes sont quelque peu répétitives consistant souvent à abandonner Amy quelque part et faire un détour pour mieux la retrouver après. Si les animations manquent aussi de fluidité, on appréciera l’ambiance qui a été particulièrement soignée ainsi que la bande son immersive de grande qualité. Le gameplay souffre également d’un certain déséquilibre du à l’accent trop prononcé sur l’implication émotionnelle du joueur. Ceci dit, les amateurs du genre qui regrettent que l’action soit souvent le nerf central du jeu pourront apprécier ce titre.

En conclusion, le titre présente un réel intérêt de part son ambiance graphique et sonore oppressante et immersive et également par la coopération réussie entres les deux héroïnes.  Ne cherchez pas un Dead Space ni même un Resident Evil ou un Silent Hill, bien évidemment (pour l’action déja, on repassera…) car ici on serait plus proche d’un Penumbra ou d’un Heavy Rain voir d’un Ico mais avec les défauts de gameplay etc. que l’on a pu souligner dans ce test. Pour moins de 10 €, si vous êtes un amateur du genre, que vous avez 10 bonnes heures devant vous et qu’un gameplay rigide ni ne vous effraye ni ne vous fait voir rouge :  tentez l’immersion Amy !

Article rédigé et mis en ligne par GameLord pour le BlogJeuxVideoFree. L’article n’a pas fait l’objet de relecture.

Lexis Numérique