Tag: Square Enix

PGW 2012 : c’était…

212 000 visiteurs pour cette troisième édition du Paris Games Week. Les visiteurs ont encore été nombreux pour ce qui est devenu l’unique grand salon de jeux vidéo sur Paris.

Journalistes, ménestrels du jeu vidéo, pigistes du monde digital et blogueurs influents ou non étaient quant à eux cordialement invités la veille pour la pré-ouverture.

 

Logo du Paris Games Week 2012 Tout ce beau monde ne se mélange pas forcément, les horaires d’arrivée définis pour chacune de ces catégories de chantres vidéoludiques étant différents. Ce n’est pas le plus embêtant.

Beaucoup trop de monde était invité aux dires de certains, beaucoup de « jeunes » parait-il. Probablement d’autres invités comme les blogueurs. En conséquence, les bornes de jeux sont prises d’assaut. Et c’est normal : les gros titres de cette fin d’année sont présentés : Black Ops 2, le nouveau Medal of Honor, Halo 4 sorti ce jour, le bien barré Far Cry 3, Hitman Absolution, Dead Space 3 qui ne sort qu’en février 2013 ou encore Assassin’s Creed 3 qui sort demain.

Ne parlons même pas de la Nintendo WiiU : impossible de l’approcher !

Ce n’est pas si grave car le plus important est de célébrer la grand-messe du jeu vidéo : le champagne a coulé à flot sur le stand d’Orange et on peut déguster pas mal de choses sur le stand Square Enix, Ubisoft, EA et M6 Mobile, entend-on, mais « l’entrée se fait uniquement sur liste, comme pour Activision l’année dernière ». Tant pis mais certains font le mur !

…c’était mieux avant

 

sur le stand Nadeo au Paris Games week 2012

- Cette année, il y avait peu de choses à manger me rapporte un blogueur qui a souhaité garder l’anonymat. On a dut se taper l’incrust’ sur le stand M6 Mobile (NDlR : il y avait une compétition de Game Contest sur un ring) pour pouvoir se remplir la panse !

On note moins de personnages déguisés (comprendre par là « babes » et autres « boys ») comme l’année derniere et que peu d’originalité sur les stands ; chez EA, on retrouve même les deux fliquettes du précédent Need For Speed. Ca sent la crise, même si l’opulence a gardé (une partie) de sa superbe. Le SELL ne porte pas ce nom pour rien !

Far cry 3 au Paris Games Week 2012

Moins de goodies sont distribués aux présents. Ou alors ils le sont pour le grand public, dès le lendemain ? Certaines mauvaises langues disent déjà qu’ils ont du tout filer à la presse entre 17h et 19h. Heureusement, il y a des stands sur lesquels on peut dépenser son argent pour des produits dérivés, au hasard des peluches et des mugs Angry Birds. Il n’y a pas que les oiseaux qui commencent à s’énerver.

Lapin Crétin au Paris Games week PGW2012

D’autres subissent pendant ce temps-là les effets de la bonne bouteille : « J’ai testé Angry Birds sur Nintendo 3DS…j’étais bourré, j’ai pas du activer la 3D car j’ai pas vu l’effet… ».

Voici ce qui m’a été conté de ce Paris Games Week 2012. Cet envers du décor contraste probablement avec les cinq jours d’ouverture au public où nul doute que le salon a rempli ses objectifs.

Grâce aux nombreux blockbusters prévus, le jeu vidéo se prépare a un bon Noël 2012.

Les commentaires ne fonctionnant plus, vous pouvez réagir à cet article sur Twitter (@blogjeuxvideofr) ou Facebook.

Paris Games Week

Les projets secrets de Square Enix en Amérique Latine et en Inde

On en a très peu entendu parlé de ce côté-ci du monde mais Square Enix va éditer très probablement cette année plusieurs jeux vidéo mystérieux sur les plateformes mobiles.
Le japonais fait plancher des équipes de développeurs indépendants. Ces derniers n’ont que 90 jours pour créer un jeu et sans appui financier aucun !

Ce sont en fait plusieurs programmes qu’ils ont lancés pour trouver dans les pays émergents les prochains talents du jeu vidéo.

Square Enix Latin AmericaGame Contest 2012

Par exemple, le Square Enix Latin America Game Contest 2012 regroupe des équipes de différents pays de la zone – principalement  Brésil, Chili, Mexique, Colombie, Argentine – pour travailler sur différents projets, des jeux jouables sur smartphones (iOS, Android et Windows Phone 7), tablettes ou navigateurs web.
Les participants, amateurs ou professionnels, ont jusqu’au 31 août pour soumettre leur jeu. A la clé, un total de 65 000 dollars à partager entre 8 créations et probablement la possibilité de voir son jeu édité par Square Enix dans le monde entier !
Car Square Enix annonce que les jeux primés seront disponibles gratuitement pour le public, si les dévelopeurs acceptent de céder les droits au géant japonais.
Au Costa Rica pa exemple, l’équipe qui nous a amené Wind & Water: Puzzle Battles sur GP2x Wiz et Dreamcast s’est associée à d’autres pour réaliser GameStar, un jeu de plateforme pour iPhone et Android http://gamestarproject.net/?cat=1

Square Enix India Game Contest 2012

Même chose en Inde. Les participants ont jusqu’au 30 septembre pour soumettre leur création, les résultats étant annoncés le 20 décembre 2012.

Il est assez difficile de trouver des informations sur les jeux en préparation. On notera toutefois les efforts de Square Enix à se renouveler en cherchant en dehors des pays habituels la créativité et des impulsions nouvelles pour le jeu vidéo.

Rhianna écrit pour Tomb Raider

Ce n’est pas de la chanteuse Rihanna dont je parle mais de Rhianna Pratchett, fille de l’auteur de la série Discworld et scénariste de jeux vidéo.
On lui doit par exemple les scénarios de Mirror’s Edge et de Heavenly Sword, des jeux dans lesquelles les femmes à fort caractère tiennent le haut du pavé, avec un certain humour.

Il en sera de même dans le nouveau Tomb Raider sur lequel elle travaille depuis deux ans, après avoir elle-même joué aux aventures de Lara Croft depuis des années.

Rhianna Pratchett Tomb Raider

tomb raider

Camilla Luddington est Lara Croft en 2013

Son nom ne vous dit rien si vous ne suivez pas True Blood ou Californication et pourtant l’actrice anglaise Camilla Luddington prêtera sa voix à Lara Croft dans le reboot de la célèbre série reprise par Crystal Dynamics et Square Enix.

Photo sexy Camilla Luddington

Image www.meltystyle.fr

Ce nouveau Tomb Raider s’annonce comme une petite bombe après des épisodes un peu morose et une péridoe de sur-exploitation de la belle aventurière.

L’attente sera bien longue : Tomb Raider est prévu pour le 5 mars 2013.

Camilla Luddington Tomb Raider

Image : AFJV

lara croft

Metal Gear fête ses 25 ans en France avec Uniqlo

A partir du 2 mai 2012, les deux seuls magasins actuels de la chaîne Uniqlo à Paris Opéra et à La Défense célèbreront les 25 ans de la saga de Konami : Metal Gear.

Les t-shirts UT Metal Gear seront à nouveau en vente en édition limitée, dans 10 nouveaux modèles pour le prix de 19,90 euros.

Mais ce n’est pas tout puisque le magasin situé à Opéra proposera le jour du lancement des animations rétrogaming dont on ne se plaindra pas : 8 versions old school sont ainsi annoncées (su MSX ? NES ?) pour retracer l’histoire de la saga, de 1987 à 2012.

Le 10 mai à partir de 10H00, un concours de cosplay sera organisé. Pris en photo, les meilleurs cosplayers seront soumis à Kojima et son équipe, avec à la clé des cadeaux bien sympathiques :
- une version du jeu Risk de Metal Gear Solid jamais sorti en France officiellement (merci Hasbro !)
- une figurine Metal Gear Solid de Square Enix
- un bon d’achat UNIQLO de 200€

Le 10 mai de 18h00 à 20h00, Hideo Kojima et Yoji Shinkawa se prêteront au jeu des dédicaces pour le plus grand bonheur des fans !
Paré pour l’événement ?

Yoji Shinkawa

Premiers pas sur…The 3rd Birthday (PSP)

24 décembre 2012. New York est assaillie par une armée de monstres venus des profondeurs de la Terre. Les Mayas nous avaient prévenu*. Square Enix les a écouté. The 3rd Birthday sur PSP raconte l’histoire de Aya Brea, membre du CTI, sorte d’organisation antiterroriste créée pour lutter contre cette menace appelée « Twisted ».
Alors qu’elle dispose déjà d’un corps de rêve grâce au travail du designer Tetsuya Nomura, Aya possède la capacité d’intégrer celui des autres (l’Overdive) – en conservant toutefois le sien visuellement, pour le plaisir des yeux -  et est projetée dans le passé dans le cadre de différentes missions visant à empêcher la venue destructrice des Twisted. Un scénario tordu je vous l’accorde.

On notera avant toute chose que The 3rd Birthday est un jeu d’action à la troisième personne en anglais uniquement. Personnellement, ça ne me gêne pas ; cette absence de localisation en français témoignait déjà, plusieurs mois avant la sortie de la PS Vita, de l’arrêt des dépenses en traduction/localisation dans le développement de jeux PSP.

On est accueillis par un générique reprenant différentes séquences CGI ainsi que de rares phases de gameplay. Comme à l’habitude avec Square Enix, les cinématiques sont rudement belles ! Ce sentiment est amoindri une fois qu’on se lance dans le jeu par une ambiance graphique plutôt sombre et des décors peu chatoyants.
Normal, c’est l’apocalypse !

On avance dans la ville ou dans des bâtiments selon un principe de couloirs. On se déplace avec le stick analogique, la croix de direction permettant de passer d’une arme à une autre. On dispose d’un bouton de tir et un autre permettant de lancer une grenade. Le bouton X permet d’effectuer des actions limitées (sauter des barrières, grimper/descendre des échelles…) ainsi qu’un déplacement d’esquive.
Rien de bien transcendant côté gameplay. Ce type de jeux d’action à la troisième personne se trouve vite limité par l’absence d’un deuxième stick analogique. Et comme la caméra ne suit pas l’action comme on le voudrait, il faut sans cesse avancer et régler la caméra si on veut voir à l’avance ce qui nous attend plus à l’avant dans le niveau. Frustrant, malgré une visée automatique et la possibilité d’indiquer à ses coéquipiers les cibles à canarder à l’unisson.

The 3rd Birthday devient aussi vite répétitif malgré son système bien foutu et simple de changements de corps. L’idée étant à la fois de se rapprocher de ses cibles, avec éventuellement de meilleures armes, et de garder le plus de soldats/humains en vie. Car cela compte dans votre score en fin de niveau.
La barre d’énergie se recharge avec le temps, ce qui n’empêchera cependant pas votre personnage de mourir souvent, en particulier lors des phases de poursuite Reaper dans lesquelles un gros monstre balèze vous court derrière, la fuite via l’Overdive demeurant alors votre seul salut.
Face à certains boss, il va falloir découvrir leurs points faibles et non pas se contenter de tirer bêtement dans le tas ; l’Overdive est souvent nécessaire pour arriver à vos fins là-aussi.

Les armes, par contre, sont limitées en cartouche. Il est plus que conseillé de les customiser avant d’aller batailler. On peut par exemple augmenter la capacité, la précision mais aussi upgrader son personnage via un système de répartition de points BP pas très facile à appréhender.
Un côté RPG donc, applicable également aux costumes, aux armes que l’on peut acheter et améliorer. D’ailleurs, mon personnage n’a toujours pas eu l’occasion de changer de vêtements : du coup sa tenue sexy de combat se réduit comme peau de chagrin et, me connaissant, je doute que je la lui en fasse changer…:)

L’histoire de The 3rd Birthday paraît bien “brouillon”, avec une héroïne amnésique dotée d’étranges pouvoirs et des voyages dans le passé dans lesquels on se perd parfois. Le tout est desservi par une bande son qui ne colle pas du tout à l’ambiance mais qui a le mérite de vous indiquer quand il n’y a plus de Twisted à abattre, histoire de relâcher le stress.

C’est la version The 3rd Birthday: Twisted Edition que je me suis procurée grâce à un comparateur de prix en ligne. Le prix n’était pas si cher mais le contenu de cette édition est quand même bien  léger. Outre un boitier de couleur rouge rangé dans une boîte en carton souple, celle-ci contient 2 petites lithographies, un petit artbook de 48 pages et deux codes pour télécharger le costume de Aya dans Dissidia 012 Final Fantasy ainsi que 50% de réduction sur Final Fantasy II.

Un happy (3rd) birthday?

Ces quelques heures avec The 3rd Birthday me laissent quelque peu perplexe : l’action reste bourinne dans l’ensemble et les changements de corps ne font plus leur effet à la longue. Le scénario incompréhensible limite fortement l’immersion du joueur. C’est peut-être pour cela que la série Parasite Eve n’a jamais été distribuée officiellement chez nous ?
Graphiquement, je n’ai pas trouvé le jeu si beau ; c’est peut-être à cause de mes expériences récentes sur PS Vita cela dit. Il n’est pas horrible, loin de là, mais outre une Aya (trop) bien modélisée, le reste n’a pas su me convaincre.

Si vous avez envie de passer un bon moment avec votre PSP, The 3rd Birthday risque de vous intéresser. Si vous recherchez cependant un bon TPS, je vous recommande plutôt Resistance Retribution. Autrement, attendez que son prix s’affiche à celui des jeux PSP Essentials avant (moins de 10 euros).

* Les Mayas indiquent un changement radical à l’échelle mondiale le 21 décembre 2012 à ce qui se dit.

Premiers pas sur….Call of Duty: Modern Warfare 3 (Xbox 360)

Est-il besoin de présenter Modern Warfare 3 ? Même la jaquette du jeu fait l’impasse sur le scénario et ne garde que l’essentiel, rien de plus que ce que le joueur d’aujourd’hui est en passe d’attendre semble t-il :

« La franchise la plus vendue de l’Histoire de la 360 est de retour.
La plus grande des expériences multijoueur revient encore améliorée.
Un mode opérations spéciales coop réinventé avec un mode survie inédit. »

J’aurais pu m’arrêter là tant on en a parlé ailleurs de ce jeu et puisqu’il ne s’agit ni plus ni moins d’une suite pop-corn qui vise le milliard de dollars de chiffre d’affaires. D’ailleurs, le titre d’Activision pulvérise déjà les records de Black Ops : 6,5 millions de jeux Modern Warfare 3 vendus en 24h (400 millions de dollars de CA), seulement aux USA et au Royaume-Uni ; pas d’info encore sur les chiffres européens et la version japonaise, dont s’occupe Square Enix, ne sera vendue que le 17 novembre en version sous-titrée et le 22 décembre en version doublée !
***[MAJ du 17/11/2011]***
Call of Duty: Modern Warfare 3 dépasse les 775 millions de dollars en 5 jours ! Sur le Xbox LIVE, 3,3 millions de joueurs en ligne se sont connectés simultanément lors de la journée de lancement. Plus de 7 millions d’heures ont été joués en multijoueur ce jour-là.

Des nouveautés certes dans ce troisième volet des guerres modernes de Call of Duty, mais globalement, on a toujours :
- spectacle hollywoodien avec retournements de situation
- incarnation de divers personnages durant le jeu
- énergie qui se régénère avec le temps
- IA à la ramasse

Comme les suites à rallonge du cinéma, on nous sert du réchauffé ; d’ailleurs graphiquement, je ne vois pas de différences avec Modern Warfare 2. L’intérêt du jeu une fois le court mode Solo bouclé est bien sûr le mode Campagne en ligne. N’ayant pas terminé encore le jeu, je ne m’y suis pas risqué. Mais Infinity Ward a gardé les succès précédents en rajoutant de nouveaux modes pour justifier ce nouvel épisode.
Le service communautaire Call of Duty: Elite chapeautant le tout, avec notamment un abonnement Premium d’un an offrant l’accès aux DLC, aux compétitions quotidiennes, à EliteTV et son contenu exclusif réalisé par des personnalités de l’industrie hollywoodienne, etc.

Modern Warfare 3 est une véritable tuerie, au sens propre comme au sens figuré.
Au figuré, on va parler d’un jeu exaltant qui porte les horreurs de la guerre au sommet du divertissement digital, un peu comme les jeux du cirque de l’époque romaine (on y reviendra forcément un jour, je vous le dis !). C’est primaire, c’est bien réalisé, le côté immersion remplit son rôle… et du coup ça en est malsain.
Au sens propre, ce jeu tue la créativité dans le jeu vidéo, peut-être plus encore que le cinéma d’auteur face aux blockbusters de Hollywwod. Nous sommes dans un monde où la violence est de plus en plus divertissement, quitte à resservir les mêmes recettes.

Le plus intéressant avec ce Modern Warfare 3 n’est même plus le jeu lui-même mais le phénomène qu’il représente à l’échelle mondiale et tout le marketing et les histoires de gros sous qui gravitent autour. L’histoire ne nous dit pas par contre si le jeu crée de vrais vocations de soldats.
En attendant Modern Warfare 4…

Tiens, si vous ne l’aviez pas encore vu, voici le « live action trailer«   avec Sam Worthington (Avatar) et Jonah Hill (SuperGrave). D’ailleurs, si je faisais des raccourcis, je dirais que Call of Duty: Modern Warfare 3 est un peu comme Avatar : ça coûte cher, c’est beau mais ça donne comme une impression de vide…

Retour sur Japan Expo 12ème Impact / Comic Con

Par LeCHAD notre spécialiste Japanimation et nouveau contributeur du BlogJeuxVideoFree.

Plantons le décor pour un nouveau record

200 000 visiteurs pour le 12e IMPACT ! C’est le GG !! (voir P&T caverne)
Comme on pouvait s’y attendre après les 178000 visiteurs de l’an dernier, la barre symbolique des 200 000 visiteurs a été franchie.
Cela est du en partie à une démocratisation de l’évènement.
En effet, la JAPAN est tout public avec une grande part de non initiés, curieux de découvrir (enfin) ce dont tout le monde parle.
L’entrée donne droit également à la convention des comics et du jeux vidéos multi-supports, à savoir, COMIC CON’.
Cette dernière a nettement grandie et s’intègre parfaitement à la JAPAN EXPO pour atteindre, ensemble, un espace de 100 000m² à voir et à revoir. Il fallait être armé de patience pour mener à bien cette mission (ou alors avoir le privilège de recevoir le Graal : un pass premium).
Comme toujours l’affluence à craquer faisait qu’il fallait parfois une bonne demie heure (voire une heure) pour faire le tour du salon à travers une masse, qui devient de plus en plus dense et compacte au fil des heures.
Toutefois, il convient de noter que l’ambiance était très chaleureuse (au sens propre comme au figuré).

Du côté de JAPAN EXPO

COSPLAY ou COStume PLAYer

Une multitude de costumes représentant des héros de jeux, de films ou de mangas peuplait l’évènement.
Les plus nombreux (comme d’habitude) étaient à l’effigie des célèbres Naruto, BLEACH et One Piece.
Les finitions étaient plus ou moins travaillées, pour un rendu allant du passable à l’excellent.
La nouveauté était sur l’utilisation de voyants lumineux sur les costumes pour rajouter du cachet.
L’effet est souvent au rendez-vous.
On pouvait noter la croissance d’une tendance FAN SERVICE pour otakus décomplexés. Il y avait de nombreux costumes avec dessous apparents et chorégraphies très suggestives voir clairement explicite (concours de miss culotte o_0).
Ceci dit, le Fan Service fait partie intégrante de la culture manga, quitte à en choquer certains et à en chauffer plus d’un…
Une chaleur étouffante régnait dans l’enceinte de la JAPAN alors que la COMIC CON’ était fraîche et agréable. Normal vu l’imposante infrastructure informatique de ce salon (il faut bien refroidir tout ça ! -des dizaines de PC, consoles, écrans, vidéo-projecteurs …). Les climatiseurs du hall tournaient à plein régime.

SPECTACLES

En ce qui concerne les spectacles, une bonne dizaine de concerts a été organisée.
Il y eut également des présentations d’armures de samouraïs, de sabres japonais par la troupe de cascadeurs de KILL BILL !
Ainsi que des présentations de Kimono, de calligraphie et des cérémonies du thé.
Pour finir, plusieurs défilés de mode ont eu lieu.

Vous avez dit COMIC CON’ ?

Cette « modeste » convention a su creuser son trou et se faire sa place jusqu’à faire jeu égal avec la grande et mythique JAPAN EXPO !
Nous avons eu l’honneur d’assister à de grands évènements exceptionnels durant ces 4 jours.
En effet, il y eut plusieurs finales de jeux vidéos dont :

  • Finale WCG de Starcraft II

starcraft 2 – Finale WORL CYBER GAMES présentée… par LeCHAD0

  • Finale TOUGEKI de SSFIV ARCADE EDITION

SSFIV ARCADE EDITION Finale TOUGEKI Matchs de… par LeCHAD0
SSFIV ARCADE EDITION Grande Finale TOUGEKI par LeCHAD0
SSFIV ARCADE EDITION suite Petite Finale TOUGEKI par LeCHAD0

Ainsi que des annonces et des surprises faites par les représentants de NAMCO BANDAI Games et SQUARE ENIX.

CONFERENCES

NOOB le jeu

L’équipe de la série télé Noob a réalisé deux conférences afin de nous faire part de leur grand projet du moment.
En effet, ils se lancent dans la réalisation d’un MMORPG suite au succès de la série.

NANCO BANDAI

La saga « Tales of » se poursuit avec 3 nouveautés :
Tales of the Abyss est un portage PS2 sur PS3 Tales of Graces F est un portage de Tales of Grace de la Wii sur PS3 Tales of Xillia est prévu exclusivement pour le Japon, sauf si le public européen le réclame.
Les cris de la foule en délire furent un premier test concluant montrant l’engouement du public français à découvrir cet opus.
NARUTO SHIPPUDEN ULTIMATE NINJA IMPACT (sortie octobre 2011 – par Cyber Connect 2 sur PSP)
Selon les fans, les anciens jeux Ninja Storm, étaient très proches de la série, mais la contrepartie était le manque de liberté.
En effet, les QTE (Quick Time Event ou actions contextuelles) qui restent fun et dynamiques s’enchaînent et cela peut indisposer et casser le rythme du combat.
Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm Générations (PS3 et Xbox 360 actuellement en développement)
Il couvre l’intégralité de Naruto, depuis le début de la série jusqu’à l’annonce de la 4e grande guerre Shinobi.
De ce fait, on compte un très grand nombre de personnages.
Malheureusement, très peu d’innovation en terme de gameplay.
La partie « RPG » sera moins importante que dans les précédentes versions, pour laisser une plus grande place au « beat them all ».

DRAGON BALL ULTIMATE TENKAISHI (PS3 en développement – sortie 28 octobre 2011)

NAMCO BANDAI Games conference Vendredi par LeCHAD0

Il reprend l’histoire depuis le début de la saga Dragon Ball jusqu’à la fin de Dragon Ball Z.
Les personnages sont mieux travaillés, l’animation et le rendu esthétique sont soignés.
Toutefois, les décors semblent toujours aussi vides à cause du manque de détails, bien qu’ils soient destructibles.
C’est le troisième volet correspondant au type TenKaishi (vrai 3D) sur les consoles de nouvelle génération (après Raging Blast 1 et 2).
Le premier DBZ next gen était du type Budokai (2D avec esquive en profondeur).
Il est à noter l’ajout d’options supplémentaires qui dynamisent le combat rapproché.
Cela a pour effet d’être plus proche de la série télé.
Le nombre de personnages devrait dépasser la précédente mouture qui était de 90 environ.

TEKKEN HYBRID

Ce disque blue ray PS3 comprenant le long métrage d’animation « blood vengeance 3D » (film en image de synthèse, prévu pour l’été 2011) et le jeu TEKKEN tag tournament HD à été annoncé lors de la conférence NAMCO BANDAI.
Nous avons eu le privilège de visionner en exclusivité quelques images de Blood Vengeance. Les réalisateurs nous ont certifiés que la qualité graphique serait excellente !

A la recherche du ONE PIECE

Le jeu ONE PIECE Gigant Battle sur Nintendo DS a été présenté.
Il est actuellement disponible à l’achat.
ONE PIECE Unlimited Cruise SP, lui, est sur la mouture 3DS.
Il est prévu pour novembre 2011.
L’effet 3D permet de profiter de manière unique et inédite des coups spéciaux qui semblent vous arrivez en pleine face.
Le jeu comprend un nouveau mode qui reprend l’intégralité de l’histoire de Marine Ford.


NAMCO BANDAI Games conference Jeudi JAPAN EXPO… par LeCHAD0

NAMCO BANDAI Games conference Vendredi par LeCHAD0

Japan Expo

Les jeux vidéo du Japan Expo 2011 et les invités

Les exposants jeux vidéo du Japan Expo, c’est un peu (beaucoup) souvent les mêmes : Nintendo, qui n’a rien encore annoncé, Namco Bandai, et SEGA reviennent régulièrement pour présenter leurs nouveautés. Si ce panel d’éditeurs n’est pas varié, il amène de temps en temps des exclusivités mondiales.

Japan Expo 2011 : le plein d’invités chez Namco Bandai

Dragon Ball Game Project Age 2011 sera présenté sur la scène centrale du Hall 6, en présence du Producteur du jeu Hiroyuki Kaneko, les 30/06 et 01/07 à 14H00. Il sera jouable sur PS3 et xbox 360.
Les invités seront légions chez la firme nippone : Hideo Baba, producteur de la série Tales Of, donnera les dernières nouvelles de Tales Of the Abyss sur Nintendo 3DS et Tales Of Graces F sur PlayStation 3.
Katsuhiro Harada présentera de nouvelles images du film Tekken Blood Vengeance qui sera disponible cet automne avec le jeu Tekken Tag Tournament HD dans le pack Tekken Hybrid exclusivement sur PlayStation 3. A noter que Tekken Tag Tournament 2 sera jouable en arcade quelques jours avant sa sortie eu Japon !
Hiroshi Matsuyama sera également présent pour dévoiler les nouveautés de la série Naruto.
Enfin, des goodies seront distribuées sur le stand de Namco Bandai (B.E.96), notamment pour promouvoir One Piece Gigant Battle, en présence de Shuji Yoshida, producteur du studio Ganbarion.

Chez SEGA, ce sera essentiellement Sonic Generations qui sera dévoilé au public sur un espacé dédié comportant une piste de course ; le hérisson fête ses 20 ans cette année et devrait gâter ses nombreux fans sur son stand : un musée Sonic (probablement en partenariat avec l’association MO5 qui présentera son propre musée jouable), des coupes de cheveux à la Sonic, des gâteaux d’anniversaire, des sculptures de glace et une dizaine de bornes pour rejouer aux meilleurs Sonic de ces 20 dernières années.

Autrement, Square Enix prévoit deux projections de son RPG Final Fantasy XIII-2 sur la scène jeux vidéo du festival et Ankama emmènera Wakfu dans ses bagages en plus de fêter les 10 ans de la société durant ce Japan Expo 2011 sur près de 800m2. TecmoKoei de son côté annonce Yoshitaka Goto, Producer de Dynasty Warriors: Gundam 3, en dédicace entre 11h00 et 12H00 les 1er et 2 juillet chez…Namco Bandai.

Le festival axé sur le Japon a également invité Suda51, le créateur de jeux vidéo de Killer 7, de No More Heroe et dernièrement de Shadows of the Damned, et Akira Yamaoka, compositeur de ce dernier titre et de la série des Silent Hill qui se pliera au jeu des dédicaces.
Enfin, les meilleurs joueurs de Super Street Fighter II X et de Blazblue s’affronteront lors de la finale européenne du plus grand tournoi international de jeu de combat sur bornes d’arcade avec peut-être l’opportunité de se rendre au Japon pour participer à la finale mondiale de Tougeki 2011.

Voilà. Avec l’ouverture imminente de ce douzième Japan Expo, d’autres annonces ne devraient pas tarder.

Japan Expo

Japan Expo Awards 2011 : les nominés jeux vidéo

Dernièrement, les cérémonies récompensant films et musiques ont fait parler d’elles.
Qu’en est-il pour les jeux vidéo ?

Les Japan Expo Awards ont lieu chaque année dans le cadre de l’événement que nombre d’entre vous ne manquerons pour rien au monde.  Ceux-ci récompenseront en 2011 les « acteurs incontournables de la culture japonaise » et également ceux qui oeuvrent dans les jeux vidéo.
On notera quand même que ne sont pas concernés tous les acteurs du jeu vidéo mais uniquement ceux qui possèdent un stand au plus grand salon européen dédié à la culture japonaise. Ainsi, on retrouvera dans la liste des nominés des jeux édités par des habitués du salon : Namco Bandai (6 jeux en compétition), SEGA (3 jeux) et Square Enix (4 jeux).

L’année dernière, Tales of Vesperia sur Xbox 360 et Dissidia: Final Fantasy sur PSP étaient les grands gagnants.

Prix du Meilleur Jeu sur Console de Salon Japan Expo Awards 2011

Bayonetta
Enslaved – Odyssey to the West
Final Fantasy XIII
Majin and the Forsaken Kingdom
Naruto Shippuden – Ultimate Ninja Storm 2
Nier
Vanquish

Prix du Meilleur Jeu sur Console Portable Japan Expo Awards 2011

Ace Combat – Joint Assault
Blue Dragon – Awakened Shadow
Dragon Ball – Origins 2
Final Fantasy – The 4 Heroes of Light
Kingdom Hearts – Birth by Sleep
Valkyria Chronicles II

Vous pourrez soutenir vos jeux préférés à partir du 7 mars sur le site web officiel des Japan Expo Awards 2011.

Japan Expo